Temps de lecture estimé : 4mins

Pour sa première carte blanche, notre invitée de la semaine, Yasmine Chemali, directrice du Centre de la Photographie de Mougins, a choisi de nous présenter la revue éditée par ce nouveau lieu dédié à la photographie qui a ouvert ses portes en juillet dernier. Ces cahiers publiés au rythme de 3 fois par an, renouvellent le modèle du livre photographique. Après avoir inauguré « 1001 » d’Isabel Muñoz et « L’amour toujours » présentant les œuvres de Natasha Caruana et de Jenny Rova, actuellement exposées jusqu’au 30 janvier, on retrouvera très bientôt « La clairvoyance du hasard » dans laquelle figurent les travaux de Yuki Onodera et de Li Lang.

Plus de 500 livres édités par an dans le seul secteur du livre de photographie en France. L’édition d’art et l’édition photographique en particulier vivent une crise profonde dont une des causes est la surproduction. Comment, alors, dans ces conditions, se situer en tant que nouvel entrant ? Le Centre de la photographie de Mougins, qui a ouvert ses portes le 3 juillet 2021, cherche à se faire une place. Sous la direction artistique de François Cheval, nous repensons le modèle du livre photographique, ne nous reconnaissons pas dans celui défini par Henri Cartier-Bresson, à savoir une page blanche faisant face à l’image dans une logique de publication intégrale d’une série, suivie d’une biographie puis d’une bibliographie. Nouveau lieu, nouvel espace de réflexion.

Notre vision de la publication telle que nous la défendons et qui accompagne les expositions du Centre de la photographie, est celle de la revue. Une revue qui se situe entre le livre photo luxueux, le catalogue d’exposition à la faible pérennité et le livre de vulgarisation. Un objet que l’on peut feuilleter, lire et relire. Un objet « juste ».

Cahiers du Centre de la photographie de Mougins No2 : L’amour toujours : Jenny Rova + Natasha Caruana Design graphique : Le Petit Didier, 2021

Croire que la photographie est un geste utile dans sa capacité à agir sur le monde et prenant part aux changements qui le traverse. Croire encore au papier comme support d’expression et d’écritures diverses. Penser cette revue sous format papier pour l’objet qu’il représente, sa nature transportable et le seul bonheur de tourner les pages. Imaginer une édition qui installe l’image et le propos dans une lecture et une temporalité différente.

Les Cahiers du Centre de la photographie, au rythme de trois numéros par an, sont conçus comme un ensemble de portes ouvertes sur le monde qui nous entoure car la photographie n’échappe pas à l’entropie. Ramener la photographie à sa mission première, c’est-à-dire un élément de compréhension du monde, tel est notre objectif. Pour se faire, il faut en finir avec la pensée de la photographie comme une pratique isolée du monde et de notre rapport avec l’autre. Croiser, mettre en conversation, en mouvement, les disciplines qui se situent hors du champ photographique.

Cahiers du Centre de la photographie de Mougins No2 : L’amour toujours : Jenny Rova + Natasha Caruana Design graphique : Le Petit Didier, 2021

Pour le premier numéro des Cahiers, en lien avec l’exposition « 1001 » d’Isabel Muñoz, nous déjà avions déjà affiché notre volonté d’être dans un rapport au monde et de privilégier les contributions d’auteurs se situant en dehors du cercle de l’analyse de l’image. C’est au jeune magazine Tempura et à leur équipe de connaisseurs du Japon que nous avions fait appel pour insérer, en lien avec le travail de la photographe japonaise, des textes sur le chamanisme, le tatouage ou encore la danse du butoh.

Cahiers du Centre de la photographie de Mougins No2 : L’amour toujours : Jenny Rova + Natasha Caruana Design graphique : Le Petit Didier, 2021

Le deuxième numéro des Cahiers, à l’image de l’exposition « L’amour toujours : » présentant les œuvres de Natasha Caruana et de Jenny Rova, a souhaité prolonger cette direction et ouvrir la discussion en invitant une anthropologue et un philosophe à confronter notre regard sur le sujet traité. L’amour, thème profondément intime et de prédilection pour les deux photographes, se donne à voir, se donne à vivre. La publication devient alors outil d’activation de la connaissance de soi et du récit amoureux.

Avec le numéro 3 des Cahiers, à paraître à l’occasion de l’exposition « La clairvoyance du hasard » dans laquelle figurent les travaux de Yuki Onodera et de Li Lang, c’est du côté de l’épigénétique que nous nous tournons. Questionner le hasard, c’est ouvrir le champ de la recherche aux progrès des sciences et ne pas se satisfaire de notre idée d’un monde ordonné.

INFORMATIONS PRATIQUES

ven29oct(oct 29)10 h 00 min2022dim30jan(jan 30)19 h 00 minL’amour toujoursJenny Rova & Natasha CaruanaCentre de la photographie de Mougins, 43 rue de l’Église 06250 MouginsType d'événement:Exposition,Photographie

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e