L'InterviewNewsPhoto

Parlement de la Photographie 2024 : Vers une photographie plus inclusive
Entretien avec Cathy Bouvard et Hélène Jayet

Temps de lecture estimé : 3mins

Pour la quatrième année consécutive, 9 Lives magazine poursuit son partenariat avec le ministère de la Culture dans le cadre de la cinquième édition du Parlement de la Photographie, qui se déroulera les 5 et 6 juin prochains. Chaque jour, nous vous dévoilerons les différentes thématiques explorées à travers de courts entretiens. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir deux intervenantes de la table ronde intitulée « Vers une photographie plus inclusive, état des lieux et perspectives » : Cathy Bouvard, directrice des Ateliers Médicis et l’artiste pluridisciplinaire, Hélène Jayet.

Pour cette toute première table ronde, nous vous proposons de rencontrer la directrice des Ateliers Médicis, Cathy Bouvard, et l’artiste Hélène Jayet, autour des questions visant à une photographie plus inclusive.

Cathy Bouvard dirige les Ateliers Médicis depuis plus de 5 ans, un lieu en préfiguration à Clichy-Montfermeil en Seine Saint-Denis. L’ambition de ce lieu culturel, d’une nouvelle génération, organiser partout en France des résidences d’artistes pluridisciplinaires et former des jeunes issus de quartiers populaires. Dans cet entretien, elle nous confie qu’elle perçoit un véritable plafond de verre qui touche toutes les disciplines sur ses questions de représentations. Des barrières qui sont souvent liées aux codes culturels et au manque de légitimité des artistes qui ont des parcours plus atypiques.
Cathy Bouvard s’est donnée pour mission de permettre au monde artistique et culturel de changer de perceptions.

Hélène Jayet a fait ses premières armes en photographie documentaire, mais sa formation initiale aux Beaux-Arts de Montpellier l’a guidée vers une transversalité des médiums. Son travail est principalement axé sur des sujets intimes qui ont un rôle thérapeutique pour elle-même, mais aussi pour les autres. Ses séries traitent de sujets parfois tabous que la société française a du mal à aborder comme l’adoption, la traite d’êtres humains ou encore le rapport au corps noir.
Si Hélène a débuté dans le secteur de la photographie, aujourd’hui elle évolue dans le secteur de l’art contemporain et sur les questions d’inclusion, ce second secteur semble plus en avance et plus ouvert que celui de la photographie. En France, ses travaux, comme sa série « Colored Only » est difficilement exposée alors qu’à l’étranger, les musées et les grandes institutions lui ouvrent ses portes… Hélène Jayet est une femme métisse issue de la diaspora, en plus d’être mère, elle a subi et continue de se confronter au manque d’inclusivité et de diversité.

INFORMATIONS PRATIQUES
Le Parlement de la photographie vous propose deux jours de rencontres, les 5 et 6 juin 2024 au Palais de Tokyo et accessibles en ligne.

Vous souhaitez suivre la table ronde « Vers une photographie plus inclusive, état des lieux et perspectives ».
📅 Rendez-vous le 5 juin 2024 à 09h50 (Durée 1h30)

Avec : Cathy Bouvard (directrice des Ateliers Médicis), Lucile Deschamps, (Déléguée générale en charge de l’Égalité des Chances de la Fondation Culture & Diversité), Hélène Jayet (artiste pluridisciplinaire) et Pascale Obolo (Cinéaste, commissaire d’exposition, directrice de l’African Art Book Faire rédactrice en chef de la revue Afrikadaa).
Modératrice : Nora Hamadi, Productrice à France Culture et journaliste

mer05jui(jui 5)9 h 00 minjeu06(jui 6)18 h 00 min5e édition du Parlement de la photographie : Penser ensemble le futur de la photographiePalais de Tokyo, 13 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris


>>> INSCRIVEZ VOUS : https://parlementdelaphoto2024.eventmaker.io/fr

Photo de couverture : Hélène Jayet devant ses photographies « Color Only », Bamako, 2017

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

News

L’IA dépassée par la réalité

Chaque année, les 1839 Awards récompensent des photographes du monde entier dans plusieurs sections dans la catégorie amateur et professionnelle. Les lauréats ...

En voir plus dans L'Interview