1608 Views |  Like

Quoi de neuf en 2020 ? demandez le programme…

Temps de lecture : 7 minutes et 51 secondes

2020, nouvelle année, nouvelle décennie. Marie Elisabeth de la Fresnaye partage avec nous une petite sélection des événements qui vous attendent. Choix éclectique et sans hiérarchie que l’on aime l’archéologie, la danse, le design, la mode, la photo, les beaux arts ou le contemporain…A Paris l’ouverture de la Collection Pinault-Bourse de Commerce sera l’événement, à l’international les Flandres seront particulièrement à l’honneur et les Pays Bas. Gardez les yeux grands ouverts ! Dans un monde de trop plein d’ images rien ne vaut l’émotion devant l’œuvre.

À Paris :

La Bourse de Commerce par François Pinault dont l’ouverture est prévue entre le 13 et le 14 juin sera le temps fort de l’année. Un chantier mené par Tadao Ando autour du principe fondamental du bâtiment : sa circularité. Ayant travaillé plusieurs années dans ce site j’ai hâte d’en voir la transformation ! Ce n’est pas une fondation contrairement à son rival Bernard Arnault, Venise continuant à remplir ce rôle pour le capitaine d’industrie breton.

“L’enjeu du projet de reconversion de la Bourse de Commerce en musée est l’organisation des conditions d’une déambulation et la création d’un outil d’exposition souple et adaptable, prêt à accueillir la multiplicité des supports des pratiques artistiques contemporaines. L’intervention s’appuie sur les attributs existants et les éléments exemplaires du bâtiment. Il résulte de multiples étapes destructives et constructives. L’appropriation de ce processus itératif consiste à ajouter une nouvelle strate. Les passages réels et symboliques vers l’histoire de l’édifice et les éléments exemplaires que sont la colonne Médicis, les escaliers à double révolution ou la rotonde, marquent la vision d’un rapport à l’histoire comme socle de la création contemporaine.

Le cercle, forme particulière en architecture, et l’expérience spatiale inhabituelle qu’il induit, offrent l’occasion de visites et de promenades libres et infinies, au potentiel de renouvellement constant. Elle apparaît comme métaphore du mouvement de la création et des relectures de l’histoire de l’art dans lequel les liens, les rapports et les énergies se diffusent et se rejouent de manière non-linéaire, selon des logiques parfois secrètes ou invisibles. Tadao Ando s’est depuis toujours saisi de la forme particulière du cercle ; elle est dans son oeuvre une récurrence, presque une marque visuelle (..)” NeM / Niney et Marca Architectes

De plus Christo qui emballera l’Arc de Triomphe en collaboration avec le Centre Pompidou et le Centre des Monuments nationaux à l’automne.

A signaler également l’ouverture de la FAB d’Agnès b place Jean-Michel Basquiat (13ème) fin janvier. Plus de 5000 œuvres, la galerie du Jour et librairie réunies.

• L’âge d’or de la peinture danoise
Au Petit Palais
Du 28 avril au 16 août 2020

Christen Koebke (1810-1848), Udsigt fra Dosseringen ved Sortedamssoeen mod Noerrebro, 1838

Le Petit Palais présentera pour la première fois en France depuis près de trente-cinq ans une exposition dédiée aux plus belles heures de la peinture danoise de 1800 à 1864. L’exposition organisée conjointement par le Nationalmuseum de Stockholm, le SMK de Copenhague et le Petit Palais inclue plus de 200 œuvres d’artistes phares de cette période comme Christoffer Eckersberg, Christen Købke, Martinus Rørbye ou encore Constantin Hansen.

• Pompéi
Au Grand Palais, salon d’Honneur
Du 25 mars au 8 juin 2020

Un site archéologique unique au centre d’une expérience immersive
Depuis la redécouverte de ses ruines enfouies, la ville de Pompéi fascine, au-delà même des archéologues qui s’affairent encore aujourd’hui à la sortir de terre. Riche d’une histoire multiséculaire, creuset de peuples du monde méditerranéen, Pompéi prospérait dans l’Antiquité sous la domination de Rome grâce à son commerce et à ses terres fertiles. L’art y était florissant. Elle fut embellie par le pouvoir central et par une bourgeoisie aisée qui disparut en une nuit, l’an 79 de notre ère. Destin tragique d’une cité. Mais l’éruption du Vésuve qui la dévasta et anéantit sa population, la figea dans le temps et la préserva en la dérobant au regard de longs siècles durant. Elle est aujourd’hui le témoignage le plus extraordinaire des fastes de Rome. Nulle part ailleurs n’a été retrouvée une telle concentration d’œuvres d’art antique.

• Ulla Von Brandenburg
Au Palais de Tokyo
Du 21 février au 17 mai 2020

Pour cette nouvelle exposition au Palais de Tokyo, Ulla von Brandenburg (née en 1974 à Karlsruhe, vit et travaille à Paris) a imaginé un projet total et évolutif, inspiré du théâtre, de son imaginaire et de ses conventions.

À toi appartient le regard et (…) la liaison infinie entre les choses
Au Musée du Quai Branly
Du 31 mars au 12 juillet 2020

Photographie, vidéo, installation : pour la première fois, le musée du quai Branly-Jacques Chirac consacre dans ses murs une exposition d’envergure à l’image contemporaine sous toutes ses formes. Dans le sillage de son programme de résidences et des prospections menées depuis une dizaine d’années, l’exposition met à l’honneur vingt-six artistes extra-européens.

Christian Louboutin, L’exhibition[niste]
Au Palais de la Porte Dorée
Du 26 février au 26 juillet 2020

Soulier Maquereau © Credit Guillaume Fandel

À partir du 26 février 2020, le Palais de la Porte Dorée présentera une exposition consacrée à l’œuvre et l’imaginaire de Christian Louboutin, créateur de souliers et figure incontournable du monde de la mode. Conçue comme une invitation à plonger dans l’univers foisonnant de Christian Louboutin, l’exposition explorera toutes les facettes d’une inspiration aux multiples références, dans un lieu qui est cher au créateur et qui a vu naître sa vocation.

Harper’s Bazaar
Au MAD (Réouverture des Galeries de la mode)
du 28 février au 14 juillet 2020

Blowing Kiss, Barbara Mullen, circa 1958. Photograpiée par Lillian Bassman © DR

Soixante créations de couture et de prêt-à-porter, issues essentiellement des collections du musée, ponctuées de prêts de pièces iconiques prestigieuses sont présentées en correspondance avec leur parution dans ce magazine. Le regard des grands photographes et illustrateurs qui ont fait le renom de Bazaar est ainsi mis en perspective pour résumer un siècle et demi d’histoire de mode

Femmes peintres, des artistes comme les autres (1780-1830)
Musée du Luxembourg, Paris
Du 30 septembre 2020 au 24 janvier 2021

Cette exposition s’inscrit dans une actualité riche en événements culturels et scientifiques consacrés à la question des femmes artistes, comme en a témoigné la grande rétrospective Elisabeth Vigée-Lebrun en 2015, le récent colloque sur les femmes artistes à l’âge classique en 2018 ou encore la mise en place au Musée d’Orsay d’un parcours sur les femmes créatrices. L’art « au féminin » suscite désormais l’intérêt du grand public. Les 80 œuvres qui sont réunies au Musée du Luxembourg mettent en lumière un moment clef : entre les années 1780 et 1830, les femmes peintres en France accèdent à une visibilité inédite dont va dépendre l’histoire ultérieure des plasticiennes.

En région :

• Soleils noirs
Au Louvre Lens, Lens
Du 25 mars au 13 juillet 2020

Près de 75 ans après l’exposition mythique « Le Noir est une couleur », le visiteur du Louvre-Lens est plongé dans l’observation fascinante de cette tonalité au symbolisme pluriel dans les arts occidentaux, de l’antiquité à nos jours.

Laure Prouvost. Deep see blue surrounding you
Les Abattoirs, Toulouse
Du 24 janvier au 31 mai 2020

Après avoir participé au projet de Laure Prouvost, pour la 58ème édition de la Biennale de Venise, les Abattoirs sont heureux d’accueillir la 1ère étape de sa tournée sur son site toulousain.

International :

Van Eyck, Une Révolution Optique
Au MSK Gand
Du 1er février au 30 avril 2020

En 2020, le Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK Gent) organise la plus grande exposition jamais consacrée à Jan van Eyck. Seule une vingtaine d’œuvres du maître flamand sont conservées dans le monde. Au moins la moitié d’entre elles feront le voyage jusqu’à Gand. Elles y côtoieront des œuvres de l’atelier de Van Eyck et des copies de tableaux aujourd’hui disparus, mais aussi plus de 100 chefs-d’œuvre du bas Moyen Âge.

Jan van Eyck à Bruges
Au Musea Bruges
Du 12 mars au 12 juillet 2020

L’exposition vous présente Jan van Eyck à l’époque brugeoise et révèle deux des chefs-d’œuvre du peintre de la cour de Bourgogne que recèle Bruges : ‘La Vierge au Chanoine Joris van der Paele’ et ‘Portrait de Margareta van Eyck’. En 2020, trois expositions importantes auront lieu à Bruges : Jan van Eyck à Bruges, Memling Now et Le Paradis en un coup d’oeil.

• Les couleurs de Van Eyck dans le design
Gand, Musée du design
Du 13 mars au 06 septembre 2020

L’exposition part de l’utilisation particulière des couleurs de Jan van Eyck pour expliquer son influence dans le design contemporain. Par son recours à la peinture à l’huile et aux couches de glacis transparent et coloré, Van Eyck est parvenu à une variété de nuances, à une clarté et une coloration innovante dans ses toiles. L’exposition est conçue comme une promenade à travers les sept couleurs principales et l’univers pigmentaire utilisés par Jan van Eyck et ses contemporains. Des projets de designers de différentes disciplines (conception de produits, artisanats, design textile, design graphique, création de bijoux, architecture, …) sont exposés dans différentes installations.

Edward HOPPER
Fondation Beyeler, Basel (Suisse)
Du 26 janvier au 17 mai 2020

• Olivier MOSSET
Mamco Genève (Suisse)
Du 5 février au 21 juin 2020

• Les Rolling Stones au pays de Van Gogh : This is Holland !

Le mythe Van Gogh et les portraits dont le fameux Autoportrait à l’oreille bandée mais également Gustav Klimt pour le Van Gogh museum Amsterdam, Nicolas Maes, brillant élève de Rembrandt et George Stubbs et les senteurs au siècle d’or au Mauritshuis museum de La Haye, les Rolling Stones au Groninger Museum qui à l’occasion de ses 25 ans célèbre son fascinant architecte Alessandro Mendini, l’âge d’Or de Frans Hals à Haarlem qui revisite les héros de l’époque et ceux d’aujourd’hui (musée Frans Hals) sont parmi les temps forts attendus pour 2020.

Outre une collection fascinante avec des chefs d’œuvres tels La jeune fille à la perle de Vermeer ou Le chardonneret de Fabritius, le Muritshuis en partenariat avec la National Gallery de Londres, nous plonge dans la vie quotidienne du XVIIème siècle et ces “oreilles indiscrètes” si présentes dans l’œuvre de Nicolas Maes. Une catégorie à part de ses scènes de genre si novatrices où les femmes à leurs ouvrages engagent un dialogue avec le regardeur incitant au silence dans des perspectives savantes et complexes.

Après Londres, les Etats-Unis et l’Asie l’exposition The Rolling Stones investit le Groninger Museum dans une version augmentée. Immersive elle retrace de nombreux souvenirs comme l’iconique concert du groupe à Goningen en 1999. L’occasion également de revenir sur un phénomène culturel qui embrase l’art, la mode, la photographie, le film…

Mention spéciale pour la ville de Rotterdam et le projet emblématique du Dépôt Boijmans de l’architecte Winy Maas (agence MVRDV) : un bâtiment spectaculaire en forme d’immense cuve de 15 000 m² destiné à accueillir les nouvelles archives du Musée Boijmans van Beuningen mais aussi des galeries, un restaurant, des ateliers… Le public sera invité à se promener et à choisir des œuvres en libre consultation.

Le Kunsthal Rotterdam est aussi un bâtiment totem signé Rem Koolhaas (1988-89) qui organise un large éventail d’expositions chaque année. En ce moment c’est le créateur français Thierry Mugler qui est mis à l’honneur à travers un panorama conçu en partenariat avec le Musée des Beaux Arts de Montréal. En décembre avec “Magistral” le Kunsthall proposera quatre siècles de l’art du dessin et de la peinture à partir de la collection du musée Boijmans, puis ce sera le photographe néerlandais Sanne Sannes en février qui sera proposé avec “Extase”, au printemps “Extra Large” dévoilera les œuvres tissées de nombreux artistes et les liens de l’art et de la musique, avant que “Wonderland” ne nous plonge dans l’univers d’Alice à l’été.

Les Foires incontournables :</4>

• BRAFA 2019
BRAFA 2020 BRAFA Art Fair Brussels, (Belgique)
Du 26 janvier au 02 février 2020

Cette 65ème édition réunira 133 galeries internationales. Fidèle à son crédo mixant éclectisme, qualité et confrontation des styles, la Brafa 2020 présentera à nouveau un panel riche et diversifié de galeries de référence tant en art ancien, moderne, que contemporain. Grâce à un vetting parmi les plus stricts du secteur, elle promet de rencontrer les exigences les plus hautes des collectionneurs et amateurs d’art en leur proposant une relecture de l’histoire de l’art, à travers les âges, les styles et les divers continents

ART ROTTERDAM WEEK & ART ROTTERDAM
Du 6 au 9 février 2020

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’usine Van Nelle forme la toile de fond des développements les plus récents en matière d’arts visuels: Art Rotterdam – plaque tournante de l’Art Rotterdam Week – priorise l’art de la jeunesse et impose la collaboration au centre de la scène. Outre les multiples galeries nationales et internationales mais aussi une section dédiée au film et à l’art vidéo, Art Rotterdam fait forces communes avec AVL Mundo/Joep van Lieshout pour offrir un programme diversifié de performances artistiques.

Egalement au programme :

• OBJECT Rotterdam, Rotterdam Photo, Haute Photographie, Witte de With Center for Contemporar Art – Bleu de Delft, WORM et V2_ -TEC ART…

• SALON DU DESSIN 2019 Salon du dessin Paris, 25 au 30 mars 2020

• DDESSINPARIS 8ème édition Atelier Richelieu 60, rue de Richelieu, du 27 au 29 mars 2020

• DRAWING NOW ART FAIR 2020 Drawing Now Art Fair Paris, 26 au 29 mars 2020

• ART BRUSSELS Art Brussels Brussels, 23 au 26 avril 2020