NewsPhoto

Viol(ence) de Marion Péhée, mention spéciale du Prix Nouvelles écritures 2020

Temps de lecture estimé : 2mins

L’édition 2020 du Prix Nouvelles écritures s’est déroulée cette semaine. Remporté par Adrien Selbert pour son film photographique “Les Bords Réels”, le jury a souhaité attribuer deux mentions spéciale à Marion Péhée et Felipe Camacho Ramirez. Aujourd’hui, nous vous dévoilons le film photographique Viol(ence) réalisé par Marion Péhée. Un portrait bouleversant d’une jeune femme…

La viol(ence), Jade la subit de toutes parts ; violée et séquestrée il y a 9 ans, un enfant est né de ces actes. Depuis, en plus des multiples traumatismes, la jeune femme fait face à une violence institutionnelle. En effet, la justice lui impose une co-parentalité avec son agresseur se retrouvant alors dans une position d’illégalité. Aussi, poursuit-elle ces procédures pour faire reconnaître ce crime, aujourd’hui, l’affaire est classée sans suite.

Un film photographique de Marion Péhée
3min57 – 2020

Photographe indépendante depuis 2016.
Après une maitrise de photographie et art contemporain, je me tourne vers une photographie plus documentaire. Ainsi, en février 2016, je débute avec un premier travail au long cours en Ukraine traitant des conséquences du conflit sur la populations civile. Ce projet donna naissance à un livre «Not Bad» édité aux éditions «Stupid competitions» ainsi qu’à une exposition intitulée «Adolescence dans le Donbass» puis «Les abandonnées du Donbass» présentées en novembre 2017 puis juin 2019 au Centre du photoreportage Géopolis à Bruxelles.
Depuis, je m’attache à réaliser des sujets de société en France et à l’étranger notamment sur des problématiques liées aux droits des femmes.
Je travaille en commande pour la presse française et internationale : ELLE, Libération, La Chronique d’Amnesty International, le Figaro, Der Spiegel , images, 6 mois, Gare de l’Est. Mais aussi pour : PMU, Caisse d’épargne, Aristophane etc.

https://marionpehee.fr/
https://www.freelens.fr/

A LIRE : 
Adrien Selbert, lauréat du Prix Nouvelles écritures 2020

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

Photo

Magma, une série de Maëva Benaiche

Cette semaine, nous avons choisi de vous présenter le travail de Maëva Benaiche intitulée “Magma”, une série introspective interrogeant les fêlures de ...

En voir plus dans News