1761 Views |  Like

Fermeture de La Maison Rouge : les mots d’Antoine de Galbert

Temps de lecture : 1 minute et 57 secondes

Nous vous l’annoncions il y a 15 jours, la Maison Rouge située à Paris Bastille ferme ses portes l’an prochain. Son fondateur Antoine de Galbert ne s’était pas encore exprimé à ce sujet, nous publions aujourd’hui le communiqué expliquant sa décision.

« J’ai pris la décision de cesser les activités de La maison rouge en octobre 2018.

La notoriété de La maison rouge est devenue telle que certains l’assimilent à un service public ou à une institution, alors qu’elle est un centre d’art privé, subventionné par une fondation reconnue d’utilité publique, la fondation Antoine de Galbert qui fonctionne grâce aux revenus de sa dotation inaliénable ou d’autres donations. La fermeture de La maison rouge n’est donc qu’une ré-orientation de ma fondation, qui développera à partir de 2019 de nouvelles actions de mécénat qui restent à définir.

Cette fermeture n’interviendra que dans dix-huit mois pour mieux respecter à la fois les salariés et tous ceux avec qui nous avons contracté des engagements professionnels. Parallèlement mon activité de collectionneur, qui a toujours été dissociée juridiquement de ma fondation, continuera.

Je suis infiniment reconnaissant à la formidable équipe de La maison rouge, dirigée par Paula Aisemberg, qui comprend actuellement Noëlig Le Roux, chargé des expositions, Laurent Guy, directeur technique, assisté de Pierre Kurz et Steve Almarines, Stéphanie Molinard chargée des publics, des éditions et de la programmation culturelle, Stéphanie Dias, assistante administrative, Aurélie Garzuel, chargée de la communication, Arthur Toqué, chargé de la collection, Alicia Treminio à l’accueil, Camille Maufay aux Amis. Cette équipe a fait d’un rêve une réalité, en adhérant pleinement à la subjectivité de ma programmation. Ce qu’ils ont réalisé ensemble est unique et s’inscrira dans l’histoire de l’art contemporain.

Bien sûr, mes remerciements vont aussi aux artistes sans qui tout cela n’aurait aucun sens.

Comment ne pas féliciter aussi l’Association des amis de la maison rouge, présidée actuellement par Véronique Pieyre de Mandiargues, qui nous accompagne depuis 2004. Les 600 amis de la maison rouge sont devenus au fil du temps une référence dans le monde associatif culturel.

Les nombreux messages amicaux qui nous parviennent depuis quelques jours m’incitent à remercier les milliers de visiteurs fidèles et anonymes. Ce sont eux qui « font » La maison rouge et ce n’est que pour eux que nous travaillons depuis toutes ces années. Vendre un billet d’entrée reste d’ailleurs pour moi à chaque fois un miracle, car la fondation a toujours ignoré les méthodes de l’industrie culturelle, critiqué l’opportunisme des « coups faciles », et a tenté de s’émanciper des modes.

Une fois passée la surprise générée par l’annonce de la fermeture, il me semble essentiel de rappeler que nous travaillons actuellement et simultanément sur sept futures expositions, qui seront toutes, et plus que jamais, estampillées « maison rouge » : très prochainement L’esprit français, Contre-cultures 1969 à 1989, puis cet été une exposition de groupe, Inextricabilia, enchevêtrements magiques et une monographie d’Hélène Delprat, I did it my way ; à l’automne Etranger résident, la collection de Marin Karmitz ; en février 2018, à la fois, Black Dolls, la collection de Debbie Neff et l’œuvre de l’artiste rom Ceija Stojka (1933-2013), et enfin L’envol à partir du mois de juin 2018 (jusqu’au 30 octobre).

Que ces derniers mois soient un succès à la hauteur de tout ce que nous avons réalisé ensemble ! »

Antoine de Galbert

INFORMATIONS
La maison rouge
10 bd de la bastille
75012 Paris
info@lamaisonrouge.org
http://lamaisonrouge.org