Temps de lecture estimé : 2mins

Cela fait plusieurs jours que le secteur du photojournalisme est secoué par une affaire de “Fake News”, c’est sur ce thème que le photographe de l’agence Magnum Jonas Bendiksen, a réussi à surprendre tous les professionnel·les lors du célèbre festival Visa pour l’image. À l’occasion de leur dernière carte blanche, nos invité·es de la semaine, les membres de l’agence MYOP, nous dévoilent leurs sentiments sur cette étrange actualité ! Découvrez leur discussion à propos d’un sujet  qui divise.

Un article récemment paru sur le site de Magnum Photos (ici en anglais) puis repris par la presse généraliste (ici ou , en français) a jeté un pavé dans la marre du photojournalisme. Jonas Bendiksen y annonçait que les images de « reportage » présentes dans son livre « The Book of Velves » étaient bidons, de simples photos de paysage où le photographe était venu « incruster » de fausses personnes grâce aux technologie 3D. Pourquoi pas, sauf que le sujet a été projeté lors du festival de photo-journalisme Visa pour l’Image, dirigé par Jean-François Leroy. Plutôt que de rédiger un billet sur ce petit événement, nous avons décidé de reproduire les discussions internes que les photographes de MYOP présents à Visa cette année ont tenues sur notre file What’s app*.

*pour faciliter la lecture, la conversation aura été éditée avec l’accord des membres de l’agence.

 

Photo de couverture : Jonas Bendiksen Veles. North Macedonia. 2019. © Jonas Bendiksen | Magnum Photos

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e