EvénementsL'ActuPhoto

Vevey : Les Vestiges de Jean-Marc Yersin

Temps de lecture estimé : 6mins

Nous continuons notre épopée à Vevey, après vous avoir présenté deux expositions de l’Appartement, nouvel espace Images Vevey avec “Icons” et le centenaire de l’Illustré, Jacques Revon s’est rendu au Musée suisse de l’appareil photographique pour découvrir l’exposition “Vestiges” de Jean-Marc Yersin. Ce dernier est photographe mais il a également dirigé le Musée, avec Pascale Bonnard Yersin, son épouse. Ses photographies sont visibles jusqu’au 2 janvier prochain, et un ouvrage éponyme vient d’être publié. On le retrouve également au sein de l’expo collective “Primal” présentée au Musée du Papier Peint.

C’est en 1991 que Jean-Marc Yersin et son épouse, Pascale Bonnard Yersin, archéologue, sont nommés responsables à Vevey du Musée suisse de l’appareil photographique.
En 1995, avec d’autres passionnés, il devient également l’un des fondateurs du Festival “Images”.
Aujourd’hui, installé à Blonay dans le canton de Vaud, situé dans le district de la Riviera-Pays-d’Enhaut, Jean-Marc Yersin pratique de nouveau son métier de photographe.
Son projet abouti “VESTIGES” est né dès 1990, au fur et à mesure de ses allées et venues quotidiennes par l’autoroute entre Genève et le Musée de Vevey.
En longeant cet autoroute, son regard passe tous les jours devant les mêmes décors, un paysage suisse d’où se profilent dans la plaine, les uns après les autres, des ouvrages de notre temps, construits en béton et que d’ordinaire on ne regarde pas vraiment.
Chaque fois qu’il passe et repasse, l’artiste se pose constamment une question: comment plus tard seront vues toutes ces constructions, bâtis, barrages, tours, viaduc d’autoroutes? Ces différents édifices existeront-ils encore, comme résistent toujours les prestigieux vestiges de l’antiquité?

Exposition “Vestiges” Jean-Marc Yersin, Musée suisse de l’appareil photo, Vevey, septembre 2021 © Jacques Revon

Exposition “Vestiges” Jean-Marc Yersin, Musée suisse de l’appareil photo, Vevey, septembre 2021 © Jacques Revon

Et c’est bien là que ce photographe va décider d’immortaliser ces “VESTIGES” contemporains. Un regard de photographe en passant ne suffit pas une fois, deux fois, trois fois … il faut, dit-il, “aller au bout des ses idées, il faut entrer dans son sujet, ne rien laisser de côté”.
Mais qui pourrait penser le contraire quand la passion photographique devient presque envoûtante et ne vous lâche plus. Ainsi, il photographie les ouvrages de ce siècle, de loin comme de près, carrément de plus près et même par dessous.
Photographier quand il est encore temps, c’est un but qu’il s’est donné.
Jean-Marc mettra donc en boîte ses images en noir et blanc.
On les découvre, dans de très bonnes conditions, dans ce Musée suisse de l’appareil photographique à Vevey, son ancien lieu de prédilection, dirigé maintenant par Luc Debraine, Conservateur.
Les photographies sont exposées au format carré 60X60.

Exposition “Vestiges” Jean-Marc Yersin, Musée suisse de l’appareil photo, Vevey, septembre 2021 © Jacques Revon

Jean-Marc Yersin, Musée suisse de l’appareil photo, Vevey, septembre 2021 © Jacques Revon

Il convient d’apporter quelques précisions.
Jean-Marc Yersin travaille en noir et blanc parce qu’un jour, il a découvert, lui le déjà passionné de gravures, le tirage dit au jet d’encre, un souvenir de l’imprimerie et, pour ce genre d’image à dominante graphique, cela change tout, précise-t-il.
De la génération de l’argentique il a donc pris un virage à 180 degrés.
Il l’explique d’ailleurs qu’ici, on ne parle plus de lumière et de chimie mais que l’on parle d’encre!
En fait, son idée c’est d’aller chercher la lumière directement derrière l’objectif et de ne plus avoir d’étapes intermédiaires, il rajoute: “le monde change!”
Pour ce qui est du carré, cet amoureux du Leica, des grands angles comme des optiques à décentrements, a décidé de jouer avec un “cache construit maison” de format carré qu’il promène sur l’écran de son boitier numérique (photo jointe) Ensuite, il choisit son cadre, celui qu’il retient pour son image finale.
Du côté du tirage au jet d’encre, l’image est fixée sur un papier Canson Rag de 310 gr qui restitue parfaitement l’encre et la photographie. Certes, il lui faut tâtonner pour obtenir les réglages souhaités, obtenir des tons chaud, mi-chaud, mi-froid et les valeurs qu’il souhaite.
Sur ce point, cela ne vous étonnera pas, mais ce photographe travaille en format RAW, prises de vues d’origine en couleur pour obtenir plus tard une grande palette de gris correspondant aux différentes valeurs des couleurs qui ont été ensuite transformées en noir et blanc. Pour la post production, il utilise plusieurs logiciels.
Soyons clairs, il faudra tout de même quatre à cinq étapes successives avant d’obtenir le résultat final qui sera, lui, exposé un jour au public.

Exposition “Vestiges” Jean-Marc Yersin, Musée suisse de l’appareil photo, Vevey, septembre 2021 © Jacques Revon

Exposition “Vestiges” Jean-Marc Yersin, Musée suisse de l’appareil photo, Vevey, septembre 2021 © Jacques Revon

Ouvrage “Vestiges” Jean-Marc Yersin

Exposition “Vestiges” Jean-Marc Yersin, Musée suisse de l’appareil photo, Vevey, septembre 2021 © Jacques Revon

Enfin, Jean-Marc Yersin présente dans une autre salle du Musée, une seconde démarche celle qu’il a intitulée: POST PETRA OLEUM ou les carnets d’un autre temps, nouveau travail photographique exposé en juin dernier à Montélimar avec projection lors du Festival Présence(s).
Il s’agit d’un tout autre projet abouti, présenté comme une mosaïque en 6 tirages rectangulaires, chacun de 100X56 ainsi qu’une succession d’images projetées sur écran au format audiovisuel 16/9.
Un jour, il découvre dans une vallée de la région, une raffinerie désaffectée qui doit être prochainement démontée. Muni d’autorisations en bonne est due forme, il va pouvoir y séjourner trois jours non consécutifs et il immortalisera ce complexe industriel.
Un décor hallucinant, une forme d’immense cathédrale métallique aux multiples tuyaux enchevêtrés, une structure appelée à être totalement rasée et pour quelques temps encore, le témoin d’une civilisation, celle du pétrole en voie de disparition.
Là encore c’est un VESTIGE qui se transformera en histoire du passé. Reste qu’en regardant ces images en noir et blanc, notre imaginaire pourra y découvrir ce qu’il veut.

http://jean-marc-yersin.ch/

INFORMATIONS PRATIQUES

jeu09sep(sep 9)11 h 00 min2022dim02jan(jan 2)17 h 30 minVestigesJean-Marc YersinMusée suisse de l’appareil photographique, Grande Place 99 1800 VeveyType d'événement:Exposition,Photographie

sam26jui(jui 26)13 h 30 min2022dim23jan(jan 23)17 h 00 minPrimalExposition collectiveMusée du Papier Peint, Route de l’Eglise 12 1684 Mézières, SuisseType d'événement:Exposition,Photographie

Jacques Revon
Jacques Revon est photographe, journaliste d'investigation et grand reporter français. Reportages humanitaires, conflits divers, rallyes aériens, sujets économiques et sociaux, médicaux et scientifiques, échanges culturels, tournés dans de nombreux pays… Il réalise de nombreux reportages pour France 3 dans le domaine du jazz, et en photographie pour Culture Jazz et Media Music, il couvre de nombreux festivals. En 2020, il publie "Au temps du coronavirus", un ouvrage rassemblant des images d'un collectif de photographes qui témoignent de la vie quotidienne sous pandémie (L'Harmattan).

You may also like

News

Ouverture des Masterclass Oeildeep 2022

Les inscriptions à la première session des Masterclass Oeildeep 2022 sont ouvertes ! Il s’agit d’une formation de perfectionnement et d’accompagnement artistique ...

En voir plus dans Evénements