Temps de lecture estimé : 4mins

Pour cette troisième carte blanche, Vincent Bengold – directeur artistique associé du festival Itinéraires des Photographes Voyageurs – poursuit de nous présenter ses 10 photographes coups de cœur issues de la programmation de la manifestation sur ces 10 dernières années. L’occasion de revenir sur les travaux de 10 femmes photographes, mais aussi de découvrir les coulisses d’un festival qui souffle cette année, ses 31 bougies. Aujourd’hui, découvrons le travail de trois photographes exposées en 2017 : Marie Moroni, Anne-Sophie Costenoble et Manon Lanjouère.

Marie Moroni

© Marie Moroni

© Marie Moroni

© Marie Moroni

© Marie Moroni

Le travail de Marie Moroni que nous avions reçu par dossier fut aussi un cadeau. La justesse, la bienveillance et la dignité de ce travail sur les brodeuses de Rutongo au Rwanda sont à jamais gravées sur ma rétine. Cette exposition a ensuite pas mal voyagé. Marie nous avais fait l’honneur de proposer une de ses images pour le visuel du festival.
http://www.itiphoto.com/2017/moroni.htm
https://www.mariemoroni.com

Anne-Sophie Costenoble

© Anne-Sophie Costenoble

© Anne-Sophie Costenoble

© Anne-Sophie Costenoble

© Anne-Sophie Costenoble

© Anne-Sophie Costenoble

Après avoir reçu le dossier d’Anne-Sophie, nous avons décidé avec enthousiasme de présenter le travail très sensible de cette artiste belge. Quelques semaines avant le début du festival, je prenais la route avec le camion pour aller chercher les expositions. Direction Mons en Belgique où je rencontrais pour la première fois Anne-Sophie. C’était la même année que Nia Diedla. C’est ça aussi un festival. La rencontre d’artistes qui trouvent dans leurs travaux des liens évidents. Anne-Sophie et Nia se sont retrouvées plus tard en Belgique et en France en partageant les mêmes cimaises.
http://www.itiphoto.com/2017/costenoble.htm
https://www.ascostenoble.be/

Manon Lanjouère

© Manon Lanjouère

© Manon Lanjouère

© Manon Lanjouère

© Manon Lanjouère

Ça fait partie de mes petits fiertés. La première exposition de cette artiste qui a depuis connu une incroyable ascension. Cette année là nous présentions dans le même lieu à l’église Saint Rémi trois représentation de l’Islande. Marie Mons avec sa fiction « Aurore Colbert », Sébastien Van Malleghem avec « Nordic Noir » et Manon Lanjouère avec « Bleu glacé ». Le projet de Manon était incroyablement ambitieux. Proposer une idée préjugée de ce qu’est l’Islande sans jamais y être allée. Cette confrontation est un exemple que je reprends souvent pour expliquer notre ambition. Ce festival est volontairement grand public, sur un temps long et gratuit. Et avant tout c’est un festival d’auteurs. Un même sujet, un même territoire, ici l’Islande et écritures radicalement différentes et géniales. http://www.itiphoto.com/2017/lanjouere.htm
https://manonlanjouere.com

On retrouve ces photographes dans l’ouvrage Itinéraires, publié aux éditions LOCO à l’automne 2021 qui réunit une cinquantaine de photographes issus du festival Itinéraires des Photographes Voyageurs.
Si vous souhaitez soutenir le photographe, le livre est en vente à 35€ :
> http://www.itiphoto.com/2022/livre.HTM

INFORMATIONS PRATIQUES

mar05avr(avr 5)14 h 00 minsam30(avr 30)18 h 30 min31ème édition du festival Itinéraires des Photographes Voyageurs de Bordeaux Organisateur: ItiPhoto Type d'événement:Festival,Photographie

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e