1373 Views |  5

Anna-Alix Koffi est l’invitée de la Semaine

Temps de lecture : 1 minute et 38 secondes

Anna-Alix Koffi, née à Abidjan, a grandi à Paris. Directrice de création et photo éditeur, elle créé et auto publie en 2013 la revue-livre OFF the wall cultures photo. Cette publication en 10 volumes à collectionner est entièrement consacrée à la photographie avec l’envie de repérer de très jeunes talents, de confronter leurs travaux aux archives de photographes établis, connus ou non, pour une nouvelle lecture de l’image. Chaque lancement de revues est accompagné d’une exposition pour poursuivre la promotion des artistes publiés.
En 2016, elle créé et produit des magazines « édition spéciale » pour les rencontres d’Arles, Visa pour l’image et Paris photo. Depuis, Anna-Alix Koffi  multiplie les projets liés à la photographie entre la France et le continent africain et prépare something we Africans got, une nouvelle revue culturelle.

Le portrait chinois d’Anna-Alix Koffi

Si j’étais une œuvre d’art : une sculpture de Camille Claudel
Si j’étais un musée ou une galerie : Tate Modern ou Moma? Tate Modern, ou Moma, ou Jeu de Paume?  Je ne sais pas.
Si j’étais un(e) artiste: Pierre Soulages
Si j’étais un livre : Le Maître et Marguerite
Si j’étais un film : Autant en emporte le vent
Si j’étais un morceau de musique : -the magic-modern love- ziboté -off the wall- gold to me –the dock of the bay- symphonie 9 Dvorak. Je triche.
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : Elle est dans la revue OFF the wall. Il y en a trop et je n’ai pas les moyens alors mes murs sont blancs. En ce moment, j’ai en face de moi le numéro « Vision&Justice » d’Aperture : Martin Luther King, son père et son fils par Avedon me fixent. Pression.
Si j’étais une citation : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » Mark Twain.
Si j’étais un sentiment : c’est quoi ?
Si j’étais un objet : un couteau suisse
Si j’étais une expo : la rétrospective Soulages à Berlin, Martin-Gropius Bau, fin 2010
Si j’étais un lieu d’inspiration : le côté sauvage de la plage d’Assinie, en Côte d’Ivoire
Si j’étais un breuvage : du Koutoukou, c’est une sorte de gin, il est comme moi : Ivoirien et un peu trop fort
Si j’étais un héro/héroïne : Hank Chinaski
Si j’étais un vêtement : un grand manteau Rabih Kayrouz. Elégant, très doux, très enveloppant.

Toute le semaine, retrouvez la carte blanche de notre invitée :
Carte Blanche à Anna Alix Koffi : Le Baiser de Washington Square (mardi 14 mars 2017)
Carte Blanche à Anna Alix Koffi : Sindika Dokolo, collectionneur d’art contemporain (mercredi 15 mars 2017)
Carte Blanche à Anna Alix Koffi : Peinture d’Afrique (jeudi 16 mars 2017)
Back to basics, un week end en 79 (vendredi 17 mars 2017)

Pour plus d’informations
http://www.offthewallphotobook.com
http://www.somethingweafricansgot.com/