Temps de lecture : 1 minute et 1 seconde

La photographe française Marie Quéau, diplômée de l’ENSP d’Arles et résidente à la Cité Internationale des Arts, vient de remporter le Prix Carré Sur Seine. Elle reçoit ainsi une dotation de 3000 euros pour poursuivre son travail « Odds and Ends » débuté en 2013.

Synthèse conceptuelle d’un inventaire du réel, ODDS AND ENDS est une longue série photographique, mêlant, l’art de l’inventaire, du documentaire, de la fiction aux prouesses plastiques. À travers la découverte de lieux, de métiers ou de traditions méconnus et atypiques, elle explore le monde et la société à la recherche de signes de la fin ou du début des temps. Inspirée par la science, mais aussi le cinéma et la littérature, elle donne à voir un monde extrêmement documenté en même temps à la merci de l’imaginaire collectif ; l’ensemble de ses clichés qui n’en sont pas, produisent un catalogue d’images aussi disparates que singulières symbolisant des résidus d’évènements dans un univers étrange et atemporel.

Carré sur Seine a choisi de récompenser Marie Quéau, pour son talent, sa persévérance et son investissement dans son travail. Carré sur Seine a également choisi de soutenir le parcours complexe de Marie Quéau à la croisée de l’art contemporain et du documentaire. Elle poursuit en Guyane ses explorations scientifiques, humaines sociétales et sa récolte de symboles captures d’un autre temps.

La remise des prix aura lieu le soir du vernissage de la Carte Blanche aux galeries de Boulogne-Billancourt le vendredi 9 mars 2018

Les six finalistes étaient les photographes Anne Kuhn, Marie Mons, Pierre Faure, Marie Moroni, la plasticienne Victoria Niki et la peintre Alice Grenier Neubout.

INFORMATIONS PRATIQUES
http://www.mariequeau.com
http://carre-sur-seine.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X