Temps de lecture : 2 minutes et 3 secondes

La sixième édition de la Saison Photo de l’Abbaye royale de l’Épau rassemble 11 photographes répartis au cœur et autour de l’Abbaye. L’événement se déroule en deux temps : huit premières expositions sont installées depuis le 19 mai et seront visibles jusqu’au 4 novembre, suivies de l’installation de trois nouvelles expositions présentées du 23 juin au 16 septembre.

La photographie contemporaine aux portes de la ville du Mans

Cette année, c’est tout un voyage que nous propose la manifestation. On débute cette expédition avec les photographies de Thomas Pesquet, cet astronaute français qui avait partagé ses images spectaculaires sur les réseaux sociaux tout au long de sa dernière mission. Une exposition qui nous offre un nouveau regard sur notre planète. Nous passons ensuite au travail documentaire du photographe franco-polonais Tim Franco, sur Chongqing, l’une des plus grandes villes de Chine. Il a tiré le portrait de cette mégapole aux 30 millions d’habitants, qui a connu un développement et une croissance d’une rapidité sans précédent.

Dans la bergerie de l’Abbaye, Guy Le Querrec nous offre un retour dans l’univers du jazz des années 50. La musique a laissé une empreinte marquante dans le regard du photographe qui semble composer ses photographies comme des morceaux de musique. Le coréen Daesung Lee souhaite, au travers de deux de ses projets photographiques, nous faire prendre conscience des effets désastreux du réchauffement climatique. Il s’est rendu sur l’île de Ghoramara tout d’abord, pour témoigner d’une situation critique : avec l’élévation du niveau de la mer, cette petite île de l’Ouest du Delta du Bengale disparaît peu à peu. Dans 20 ans, le gouvernement prévoit l’abandon de l’île et l’évacuation de ses habitants. Il est ensuite parti en Mongolie, où la vie devient de plus en plus difficile à cause de la désertification, les lacs et rivières disparaissant, les peuples nomades sont en danger.

Direction Haïti avec Corentin Fohlen, qui est tombé amoureux de cette île des caraïbes, découverte lors du tremblement de terre de 2010. Il s’est depuis, rendu de nombreuses fois à Haïti, pour explorer le pays en profondeur…On poursuit avec l’exposition « No Pasara » de la photographe franco-marocaine Leila Alaoui décédée en janvier 2016 lors de l’attentat perpétré à Ouagadougou. On découvre ici son tout premier projet, réalisé en 2008. Elle a voyagé de Beni Mellal jusqu’à Nador et Tanger pour suivre la jeunesse au regard portant de l’autre côté de la Méditerranée imaginant un avenir meilleur…

Enfin, on retrouve trois expositions sur l’univers de la danse qui se croisent et se répondent. On retrouve avec plaisir le travail de Gérard Uféras sur les coulisses des ballets de Paris et Moscou. Autre univers, autre ambiance avec la série de Fredrik Lerneryd. Le photographe suédois a suivi les jeunes écolières kenyannes passionnées de danse classique. Clément Szczuczynski, de son côté a été missionné par le département de la Sarthe pour suivre les compagnies chorégraphiques.

Si lors de vos pérégrinations estivales vous passez dans le département, voici une belle occasion de découvrir cette ancienne abbaye cistercienne datant du XIIIème siècle tout en suivant ce parcours d’expositions photographiques !
La Saison de la Photo s’étend hors les murs, avec des expositions présentée au Prieuré de Vivoin, à l’Hôtel du Département et à la gare du Mans.

INFORMATIONS PRATIQUES
6ème Saison Photo
L’Abbaye Royale de l’Épau
Route de Changé
72530, Yvré-l’Évêque
https://epau.sarthe.fr/saison-photo-de-labbaye-royale-de-lepau

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X