Temps de lecture : 2 minutes et 19 secondes

Pour sa troisième édition, la Biennale de la Photographie de Mulhouse propose quatorze expositions et installations dans l’espace public autour de la thématique de l’attraction, sous la direction artistique d’Anne Immelé, docteure en Art. Manifestation transfrontalière, ses 12 lieux d’expositions se déploient sur 5 communes françaises et allemandes : Mulhouse, Hombourg, Chalampé, Hégenheim et Freiburg.

Cette nouvelle édition réunie une trentaine de photographes autour de la notion de l’attraction ou des attractions. Le terme d’attraction est des plus ambigüs. Superficiel ou profond, positif ou négatif, il recouvre un champs large, qui s’inscrit dans un mouvement, une dynamique, un élan. Si l’attraction est cette force invisible qui rapproche les corps physiques, l’on peut aussi y voir aussi la nature du lien fondamental qui fait adhérer la photographie au réel. Construisant sa richesse sur son apparente simplicité, la photographie n’est-elle pas le médium de l’attraction immédiate ?

PROGRAMME

Le désir

L’exposition L’étreinte du tourbillon (Musée des Beaux-Arts de Mulhouse commissaire Anne Immelé) traite du désir amoureux et croise différents regards sur l’être aimé. Partant de la chambre comme lieu de prédilection de l’attraction amoureuse, l’exposition aborde une approche narrative et autobiographique propre aux années 1980 avec Denis Roche, Alix Cléo Roubaud et Hervé Guibert, et questionne cet héritage en le confrontant aux productions contemporaines de Lucile Boiron, Anne-Lise Broyer, Thomas Boivin, Alan Eglinton et Julien Magre.

Le montage

L’attraction c’est la question du montage, de l’attirance des images qui sont rapprochées et interagissent ensemble. Trois expositions y sont consacrées : la rétrospective des montages d’attractions de Christian Milovanoff (La Filature, Mulhouse), les assemblages hybrides de Thomas Hauser (Motoco), et le parcours fondé sur des disjonctions et des rapprochements proposé par Pascal Amoyel dans une exposition réunissant photographes américains (Thomas Bouquin, Eliot Dudik, Shane Lavalette, Mark Steinmetz, Susan Worsham) et européens (Nolwenn Brod, Raphaël Coibion, Edouard Decam, Nicolas Giraud, Philippe Spigolon) au CCFF de Freiburg. Ces expositions sont complétées par des diptyques dans l’espace public mulhousien, ceux réalisés par les étudiants des écoles d’art du Grand Est, et ceux de l’éditeur mkg.

Réflexion sur la photographie à l’ère de l’attraction généralisée

Les expositions au Kunsthaus L6 de Freiburg (commissaire Finn-Niclas Schütt ) et à la Chapelle Saint Jean de Mulhouse (45° de Bertrand Cavalier, Massao Mascaro, Fabien Silvestre Suzor) aborde la question de l’attraction devenue primordiale à l’ère numérique. En effet, l’interaction entre attraction et photographie ne fait qu’augmenter du fait de l’omniprésence des images sur le WEB et de la nécessité de séduire pour s’attirer le plus de Like et de followers.

Zones d’attraction

L’exposition Zones (Fabrikculture Hégenheim, commissaire Anne Immelé) a pour point de départ le film Stalker d’Andrei Tarkovski. A l’instar de la Zone du film de Tarkovski ou de la zone de l’explosion nucléaire de Tchernobyl en 1986 – plusieurs lieux revêtent un fort pouvoir d’attraction, alors même qu’ils sont particulièrement dangereux. Cette fascination se traduit par l’importance accordée à la lumière dans les photographies d’Ester Vonplon (CH), de Michel Mazzoni (BE) et de Kazuma Obara (JA), par l’interférence entre réel ou virtuel chez Georg Zinsler (AU), dans une mystérieuse attraction.

Consommation / Contemplation

Si les photographies que Nick Hannes (Chalampé) a réalisé à Dubai témoignent de l’intérêt porté aux centres commerciaux, aux loisirs et autres attractions de la société de consommation, un besoin de se déconnecter de cette surconsommation s’impose, avec un retour à des modes de vie plus relié à la nature, invitant à la contemplation voir à la méditation. Ce sont ces questions qu’abordent Janine Bächle (Bibliothèque de Mulhouse), Paul Gaffney (Hombourg), Marine Froeliger (Cour des chaînes, Mulhouse).

INFORMATIONS PRATIQUES
Biennale de la Photographie de Mulhouse 2018
Attraction(s)
28 rue de Stalingrad
68100 Mulhouse
agrandisseur@gmail.com
http://www.biennale-photo-mulhouse.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X