Temps de lecture : 6 minutes et 28 secondes

Voici la seconde et dernière partie de notre article consacré à la 16ème édition du Festival Photo La Gacilly ! Jusqu’au 30 septembre, vous pourrez découvrir les 26 expositions qui viennent habiller le paysage de la petite commune du Morbihan. La programmation dirigée par le directeur artistique, Cyril Drouet a été découpée en deux thématiques, les Pays de l’Est d’une part et Renaissance, d’autre part. Nouveau petit tour d’horizon avec notre critique Pascal Therme…

Axelle de Russé, Togo – les jardiniers de la forêt

Axelle de Russé et Cyril Drouet


Entretien entre Axelle de Russé et Pascal Therme

« L’arbre guérit, l’arbre nourrit, l’arbre regénère, l’arbre accueille l’esprit des défunts », prévient un dicton togolais. Le visiteur peut penser, au premier abord, qu’une harmonie s’est instaurée au fil du temps entre le peuple de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest et son environnement. La région des Plateaux offre l’image d’une forêt tropicale idyllique avec ses cascades nichées au cœur d’une végétation luxuriante. Et pourtant. Le déboisement fait disparaître 15 000 hectares chaque année et le recours aux engrais censés optimiser la production a entraîné une dégradation des sols cultivés. La photojournaliste Axelle de Russé, reconnue pour son travail sur les grands maux de nos sociétés, s’est rendue dans la région de Kpalimé pour montrer le quotidien d’un monde paysan qui refuse de voir mourir ses terres en plantant dans les champs des arbres fertilitaires, fixateurs d’azote. Ce programme, initié par l’ONG APAF (Association pour la promotion des arbres fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie) et soutenu par la Fondation Yves Rocher, a pour objectif de planter 1,7 million d’arbres d’ici 2020 et permet déjà de faire vivre 25 000 producteurs dans tout le pays. Gros plan sur ces nouveaux adeptes de l’agroforesterie en Afrique qui se révèlent les précurseurs de la renaissance de tout un continent.

Guillaume Herbaut, A l’Est, les forêt font de la résistance

Exposition de Guillaume Herbaut


Présentation de l’exposition par Guillaume Herbaut

La déforestation ignore les frontières. Elle sévit partout, même en Europe.
En Pologne, qui abrite notamment la plus grande et la plus vieille forêt primaire d’Europe, mais également en Roumanie, qui héberge deux tiers des dernières forêts primaires du continent (hors Russie). En Ukraine aussi, où le trafic de l’ambre dévaste aveuglément des hectares entiers de surface forestière. Pour témoigner de la mise en péril de cet héritage et de ce patrimoine biologique et écologique unique, vieux de plusieurs milliers d’années, Guillaume Herbaut s’est lancé avec le soutien de la Fondation Yves Rocher dans ce road-trip photographique. De Pripiat et Tchernobyl en Ukraine jusqu’à la forêt de Gemenc en Hongrie, il raconte les enjeux écologiques, économiques et sociologiques majeurs qui se jouent dans la lutte contre la déforestation.

Eric Garault, Les sentinelles du Morbihan

Eric Garault


Présentation de l’exposition par Eric Garault

Nous avons tendance à l’oublier : si ce sont les humains qui détruisent l’environnement, ce sont aussi eux qui le défendent. Partout dans le monde, et alors que l’urgence de la situation n’a jamais été aussi pressante, des hommes et des femmes agissent pour endiguer la détérioration de notre planète. Et le Morbihan ne fait pas exception. Agriculteurs, activistes, apiculteurs, éleveurs, marins, gardiens d’une île ou gardes forestiers… Eric Garault, à la fois portraitiste et reporter, est parti tout un été à la rencontre de ces sentinelles du Morbihan. Celles et ceux qui, chacun à leur manière, participent à entretenir et à défendre le patrimoine naturel unique de cette région de Bretagne. Des profils différents mais toujours atypiques. Des parcours d’individus qui forcent respect et admiration, et qui inspirent à les suivre dans leur démarche et leur état d’esprit salvateurs.

Charles Delcourt – Isle of Eigg

Exposition de Charles Delcourt


Entretien entre Charles Delcourt et Pascal Therme

Située sur la côte ouest de l’Ecosse, Eigg est une petite île des Hébrides intérieures dont les habitants se sont rendus célèbres il y a 20 ans en lançant une initiative peu commune : racheter leur île pour y développer un modèle d’autogestion citoyenne dans le respect total de leur environnement. En 2008, les habitants réalisent une première mondiale en développant leur propre réseau de production énergétique. Aujourd’hui, les jeunes reviennent pour y vivre et la communauté grandit, s’ouvrant à ceux qui souhaitent s’installer le long de la seule route de l’île et s’impliquer dans la vie locale et la concertation citoyenne qui guide cette vie en société. On y trouve une brasserie, des équipements touristiques, de la vannerie, des festivals de musique, des résidences artistiques, un traiteur bio… de nombreuses initiatives portées par les insulaires qui célèbrent ensemble leurs 20 années d’autogestion. Au travers de ce documentaire, Charles Delcourt soulève un enjeu majeur du discours environnemental : la capacité à se projeter dans un autre futur, à raconter ces alternatives possibles et à réinventer ensemble le monde de demain.
Charles Delcourt est le lauréat du concours Fisheye.

Retour sur la première partie de notre article… >>>

Retrouvez toutes les expositions thématiques Renaissance : https://www.festivalphoto-lagacilly.com/thematiques/renaissance

INFORMATIONS PRATIQUES

sam01jui10 h 00 minlun30sep(sep 30)19 h 00 minFestival La Gacilly Photo Organisateur: Association Festival Photo La Gacilly Type d'événement:Festival,Photographie

A LIRE :
La Gacilly, La Terre en Questions (Partie 1/3)
La Gacilly, La Terre en Questions (Partie 2/3)
La Gacilly, La Terre en Questions (Partie 3/3) Focus sur les expositions
La Terre au cœur de la prochaine édition du festival photo La Gacilly
La Gacilly au pas de course et pour autant….
Le Festival Photo La Gacilly ouvre ses portes à la photographie émergente

X
X