Covid-19 et les agences : Rencontre avec Nora Zelnik, de PlainPicture

2021 Views |  4
Temps de lecture : 1 minute et 23 secondes

La crise sanitaire du covid-19 touche tous les secteurs de la photographie. Nous avons interrogé les directeurs de galeries, de musées, les photographes, les métiers de la presse, et à l’heure d’un déconfinement qui se veut progressif, nous continuions notre série d’interviews avec les agences et collectifs. Voici notre entretien avec Nora Zelnik, responsable des ventes chez PlainPicture.

« Il est très difficile d’anticiper les semaines à venir, on travaille au jour le jour… Le reprise depuis le déconfinement se fait très lentement, le mois de mai est particulier avec ses ponts et ses jours fériés, on va voir ce que juin nous réserve. La vraie reprise aura sans doute lieu en septembre pour tout le monde. » N. Z.

PlainPicture est une banque d’images créée en Allemagne en 2001. L’agence vend les droits de reproduction des photographies aux éditeurs, aux agences de communication et aux entreprises du monde entier. Dès le début de la crise sanitaire, l’impact s’est rapidement fait sentir, surtout en France, car en Allemagne le confinement a été moins strict, l’activité a ainsi pu se stabiliser. Tous les secteurs n’ont pas été touchés de la même manière. C’est l’édition qui a le plus souffert – qui représente 30% de leur activité globale – suite à la fermeture des librairies et au report des parutions. Pour toute la partie presse et communication, bien que plusieurs projets aient été reportés voire annulés, l’activité a pu se maintenir malgré tout. La baisse de chiffre d’affaire de PlainPicture a réellement débuté après le mois de mars, enregistrant sur avril et mai une chute de 30%.
Depuis plusieurs années, les crises et les révolutions se succèdent, qu’elles soient écologiques, économiques ou technologiques, poussant ainsi la profession à envisager le futur différemment, avec une réflexion sur les nouvelles façons de consommer, de se déplacer, de communiquer mais aussi de travailler. Pour PlainPicture, comme d’autres agences, cette crise sanitaire s’ajoute à une difficulté économique, parce que de nombreuses plateformes arrivent sur le marché proposant des droits photographiques à très bas prix, voire gratuits, comme nous l’annonce Nora « cela nous pousse sans cesse à nous remettre en question, ces situations nous obligent à apporter des réponses sur le long terme. Cette covid sera sans doute un accélérateur, nous obligeant à agir et nous adapter plus vite « .
Le futur sera donc sans doute synonyme de vrais changements.

https://www.plainpicture.com/fr

X
X