L'Invité.e

Carte blanche à Carolle Benitah : L’exposition Juifs du Maroc avec les photographies de Jean Besancenot

Temps de lecture estimé : 3mins

Pour sa deuxième carte blanche, la photographe Carolle Benitah, a souhaité nous parler d’une exposition qui se tient actuellement au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, « Juifs du Maroc, 1934-1937 » par Jean Besancenot. L’exposition présente une sélection de photographies et dessins concernant essentiellement les costumes de la communauté juive du Sud du Maroc

J’ai été, dans un premier temps, fascinée par la beauté des costumes sur les photographies faisant la promotion de cette exposition sur les réseaux sociaux et d’autre part, par le lien personnel que j’entretiens avec le Maroc.
Je suis née à Casablanca, ville blanche et mystérieuse et mon père est né dans ce Sud marocain que Besancenot a photographié, alors qu’il était enfant.

Carte du Maroc. Exposition In Situ

Jean Besancenot est peintre, ethnologue et photographe par nécessité. Ses photographies servaient de support à sa peinture. Il a arpenté le Sud du Maroc, d’où il a rapporté un témoignage inédit sur les vêtements populaires des hommes et des femmes des communautés arabes, berbères et juives.
Sur une carte géographique du Maroc présentée dans l’exposition, je situe je crois pour la première fois, le village à la porte du désert où mon père est né. Un village que je n’ai jamais visité et qui n’existe que dans mon imaginaire et dans les histoires racontées par mon père.
Besancenot découvre dans les régions les plus méridionales du pays des communautés juives dont la présence remonte pour certaines à l’Antiquité. C’est un environnement encore préservé de l’influence occidentale, une communauté qui semble appartenir à un autre monde.

C’est le monde de mes ancêtres, un monde que je n’ai pas connu et qui se déploie sous mes yeux. Il y a une majesté, une gravité qui se lit dans le regard de ces modestes gens qui se laissent photographier – sans doute pour la première fois de leur vie- dans leurs habits de fêtes et ressemblent à des dieux tout droit sortis d’un conte des Mille et une nuits.

Un monde qui a disparu depuis que le photographe s’est penché dessus. Ces vêtements de fêtes aux étoffes chatoyantes et aux broderies délicates ont laissé la place à un costume occidental. Envolées les parures d’argent et de verroterie, oubliées les coiffes décorées et singulières, délaissés les drapés et broderies traditionnelles. Tout comme cette communauté juive qui s’est évanouie à partir de la fin des années quarante. Il y avait près de 500 000 juifs durant ces années-là et il n’en reste plus que 2000 aujourd’hui. Il ne reste rien de ce monde d’où vient mon père. Juste les témoignages d’un photographe qui les a immortalisé par nécessité.

INFORMATIONS PRATIQUES

mar30jui(jui 30)11 h 00 min2021sam22mai(mai 22)18 h 00 minJuifs du Maroc, 1934-1937 Photographies de Jean BesancenotPhotographies de Jean BesancenotmahJ - Musée d'art et d'Histoire du Judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan 71, rue du Temple 75003 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e