Temps de lecture estimé : 4mins

Le collectif Lusted Men – qui invite à poser par la photographie, un regard érotique sur les hommes ou s’identifiant comme tel·le – annonce son retrait de la plateforme Instagram, face à la censure mais surtout au harcèlement dont il est victime. Lusted Men sera dorénavant sur la plateforme Patreon. C’est un départ collégial puisque Lusted Men rejoint d’autres créatrices et collectifs féministes.

En poursuite contre Facebook pour la censure de leurs contenus et son manque de transparence, Clit Révolution, La Prédiction et Mécréantes annoncent se désengager d’Instagram, ainsi que Lusted Men et Merci Beaucul. Victimes de harcèlement et épuisées par le système Facebook, elles se lancent notamment pour trouver un espace d’expression libre et plus sain avec leur communauté. Elles dénoncent la censure des contenus féministes sur les réseaux sociaux, qui surprend vu l’étrange silence des plateformes face aux nombreuses plaintes pour harcèlement.

Clit Révolution, La Prédiction et Mécréantes vont être entendues le 12 mai, ainsi que 11 autres féministes ayant des comptes très suivis sur Instagram, dans le cadre de leur poursuite contre Facebook, la maison-mère d’Instagram. Objectif : contraindre la firme américaine à plus de transparence sur ses algorithmes de modération. Algorithmes, censure, shadow ban, cyberharcèlement, trolls… l’impact néfaste du réseau social sur leur santé mentale les a obligées à prendre leurs distances vis-à-vis d’Instagram. Accompagnées par Merci Beaucul et Lusted Men, ces créatrices de contenus françaises, qui rassemblent une communauté de plus d’un million d’abonné·e·s, sur les réseaux sociaux ont décidé de se lancer sur la plateforme Patreon.

© Agathe Salem (Exposition Lusted Men, dans le cadre de Photo Saint Germain)

Patreon est une plateforme qui permet aux créateurs et créatrices de vivre de leur travail en étant financé.e.s par leurs communautés. Clit Révolution, La Prédiction, Mécréantes, Lusted Men et Merci Beaucul l’ont choisie pour évoluer dans un lieu bienveillant, à l’abri du harcèlement qu’elles subissent chaque jour et pouvoir parler sans avoir peur de voir leur travail supprimé ou bloqué. Une plateforme comme Patreon leur permet de se rapprocher de leurs abonné.e.s à qui elles proposeront du contenu plus qualitatif, plus spontané et plus personnel, sans dépendre d’algorithmes qui poussent à publier régulièrement pour conserver une visibilité. Enfin, elle leur apporte une indépendance financière grâce au soutien de leur communauté.

Le harcèlement constant et la politique opaque de modération nuisent directement à la santé mentale de ces femmes menacées par leurs opinions politiques. Ces plateformes sont devenues des zones à risque pour les influenceuses féministes, victimes de la censure de Facebook, étonnamment silencieux lorsqu’il s’agit de les protéger des menaces qu’elles reçoivent quotidiennement. Malgré les nombreux appels, Facebook n’a jamais répondu à leurs questions. Pourquoi censurer leurs contenus comme les publications autour de la publication “Comment faire pour que les hommes arrêtent de violer” ? Comment mettre fin au harcèlement qu’elles subissent ? Réponse : “On se lève et on se casse”.

Elvire Duvelle-Charles, co-créatrice du compte Clit Révolution, explique que “nous rassemblons toutes de grandes communautés sur Instagram, et nous devons gérer l’algorithme, la censure, le shadow ban, le cyberharcèlement, les trolls : notre santé mentale en pâtit. On est au bord d’un burn out et on a besoin d’un espace bienveillant, safe, dans lequel on puisse produire moins mais mieux. Ciao les sponsos opportunistes – nous soutenir financièrement c’est nous permettre d’être rémunérées pour notre travail tout en restant intransigeantes sur le choix de nos partenariats avec des marques.”

Pour Thomas Koch, directeur marketing France de Patreon, “dès sa création, l’objectif de Patreon était de permettre aux créateurs, quels qu’ils soient, de pouvoir vivre de leur travail en se rapprochant de leur communauté. Nous sommes très heureux d’accueillir Clit Révolution, La Prédiction, Mécréantes, Lusted Men et Merci Beaucul, et que Patreon soit un espace sécurisé et accueillant pour ces créatrices et leurs audiences. Notre équipe de modération, qui représente plus de 10% de nos effectifs, établit un dialogue avec les créateurs et les aide à mieux comprendre les règles de modération de notre communauté.”

https://www.patreon.com

A LIRE : 
Le compte Instagram de Lusted Men supprimé

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans News