Temps de lecture estimé : 4mins

Pour leur première carte blanche, nos deux invités de la semaine, Valérie Laquittant et Gilles Favier reviennent sur les débuts du festival ImageSingulières, un projet qui souhaitait alors faire honneur à la photographie documentaire. Malgré deux éditions annulées pour cause de crise sanitaire, la manifestation propose de juillet à avril 2022 de rattraper le temps perdu en retrouvant les expositions de la programmation de 2020 et 2021.

Projection ImageSingulières aux chais

« J’ai rencontré Gilles lors du vernissage d’une de ses expositions à Toulouse. Je travaillais alors pour une agence de relations presse culturelle parisienne. Il venait de quitter la capitale et de s’installer à Sète, et moi j’envisageais de quitter Paris pour démarrer une nouvelle vie à Marseille. Il m’a proposé de partir avec lui au fin fond du Bénin pour un projet sur les traces de l’esclavage. À notre retour, je me suis installée à Sète où j’ai créé l’association CéTàVOIR pour promouvoir la photographie. Arles n’était pas trop loin, Perpignan non plus, et nous nous sommes dit que Sète était l’endroit idéal pour proposer un festival lié au documentaire, qui était alors le parent pauvre de la photographie. Et puis les choses se sont accélérées, le festival a bien marché et nous avons créé la Maison de l’Image Documentaire, complément indispensable du festival. Nous avons travaillé comme des fous et en franc tireurs à tous ces projets en essayant de ne jamais oublier de mettre les photographes au centre de nos préoccupations. Nous avons sans doute fait des erreurs mais nous avons toujours cru en la photographie, en son pouvoir d’analyse et de décryptage de la société. Il y a toute une équipe dorénavant qui pérennise nos actions, Gilles se met progressivement un peu plus en retrait, attaché qu’il est à son propre travail. Et moi, je me projette vers l’avenir avec le Centre photographique documentaire ImageSingulières… » VL

Installation au brise lame

« Je ne suis jamais parvenu à photographier les villes où j’ai habité. Mais Sète était tellement solaire et particulière que je trouvais dommage de ne pas utiliser son « potentiel ». On a alors invité Anders Petersen en amont de la création du festival et bien sûr, comme toujours avec lui, cela s’est bien passé. Si bien que nous avons continué avec ces résidences, pour tenter de faire de la ville un laboratoire de toutes les formes documentaires. Pas de règles, juste une interdiction informelle de quitter la ville et de bonnes conditions de travail et rémunération. Nous en sommes à 13 ou 14 livres désormais, avec le festival qui s’articule autour de tout cela. Avec l’ami Christian Caujolle, embarqué à son tour dans l’aventure, on fabrique le festival comme on peut, avec les moyens du bord mais en cherchant avant tout à avoir une programmation originale et politique au sens où les images doivent, en dehors de toute esthétique, faire sens et inviter nos visiteurs à (se) questionner. Il y avait aussi cette idée de faire d’ImageSingulières une vraie fête… » GF

Christian Caujolle devant une image de Anne Rearick

Fête de clôture ImageSingulières

Les éditions 2020 et 2021 ont malheureusement été annulées en raison de la situation sanitaire, mais l’équipe ne renonce pas et la programmation qui a été préparée avec coeur sera redéployée de juillet 2021 à avril 2022. Ainsi, pour cette folle saison photographique à Sète, nous retrouverons les expositions de Laura Pannack, Hugues de Wurstemberger, Ute Mahler, Tendance Floue, Christian Lutz, Romain Laurendeau, Marylise Vigneau, Cecilia Reynoso, Robin Friend, Igor Tereshkov, Panos Kefalos et Ioana Cirlig. La majorité d’entre elles seront présentées au Centre photographique documentaire – ImageSingulières (ex-Maison de l’Image Documentaire), le lieu à l’année agrandit et renommé pour l’occasion.
Plus de détails sur www.imagesingulieres.com

INFORMATIONS PRATIQUES

jeu01jul10 h 00 min2022ven01avr19 h 00 minimageSingulières : 13ème rendez-vous de la photographie documentaireCentre photographique documentaire - ImageSingulières, 17 rue Lacan 34200 SèteType d'événement:Festival,Photographie

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e