Temps de lecture estimé : 3mins

En cette année particulière A PPR OC HE se tient dans 3 galeries du Marais : la galerie Papillon, la galerie Christian Berst et l’Espace Bertrand Grimont comme me l’expliquait Emilia Genuardi et Elsa Janssen, les fondatrices et directrices (relire interview). Cette 4ème édition consacrée aux pièces uniques autour de 17 solo shows tient toutes ses promesses en cette semaine de réouverture tant attendue. Je retrouve Léa Chauvel-Lévy, directrice artistique avec Tristan Lund devant l’oeuvre de Filip Berednt, l’une de ses découvertes et elle est revenue sur le défi que représentait l’évènement et les coûts limités demandés aux galeries en guise de solidarité. Elle a répondu à mes questions.

Léa Chauvel-Lévy, A PPR OC HE#4 © Marie-Elisabeth de la Fresnaye

Mes coups de coeur sur place : Sylvain Couzinet-Jacques (galerie C) et son installation vidéo Sub Rosa autour d’un groupe d’adolescents en plein désenchantement comme une préfiguration subliminale de la crise à venir, Laurent Lafolie (Binome) et ses tirages à la chambre 20×25 comme autant d’explorations de la disparition et de la réminiscence, Ellen Carrey et ses expérimentations autour du Polaroid 24×24, appareil devenu mythique et en voie de disparition car très vulnérable, Ken Matsubara (Galerie Eric Mouchet) et son installation très poétique sous la forme d’un orchestre dont les partitions sont rehaussées de photographies, Claudia Larcher (Galerie 22,48) et ses collages autour de ses recherches sur l’intimité et l’espace domestique à partir de collages emprunts au vocabulaire de l’architecture, le duo Edouard Taufenbach (photographe) et Régis Campo (compositeur) lauréats de la 4ème édition du Prix Swiss Life à 4 Mains avec le Bleu du ciel que l’on verra prochainement au musée de La Piscine (Roubaix) et aux Rencontres d’Arles ou Lucas Leffler (Galerie Intervalle) qui se penche sur la pollution engendrée par une usine fabricant des produits photographiques, le kodak belge, ce qui donne lieu à toutes sortes de recherches sur la matérialité de l’image.

On se précipite !

Laurent Lafolie, Galerie Binome

Claudia Larcher et Rosario Caltabiano, Galerie 22, 48

Ellen Carey, Galerie Miranda

Lucas Leffler

INFOS PRATIQUES :

mer26mai(mai 26)10 h 00 mindim30(mai 30)19 h 00 minLa sélection de la Rédaction4ème édition a ppr oc heType d'événement:Photographie,Salon


mercredi 26 – samedi 29 mai 2021
11 – 13h VIP, sur invitation & réservation
13 – 20h Ouvert au public, sur réservation
Dimanche 30 mai 2021
11 – 13h VIP, sur invitation & réservation
13 – 18h Ouvert au public, sur réservation
a ppr oc he
Pour réserver cliquez ici !
http://approche.paris/fr/intro

Marie-Elisabeth De La Fresnaye
Après une formation en littérature et histoire de l'art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l'art à Drouot et se lance dans l'événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l'art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime.

You may also like

En voir plus dans L'Interview