Temps de lecture estimé : 4mins

Depuis le 1er décembre, la onzième édition de la revue FemmesPHOTOgraphes est disponible en ligne et sera disponible en librairie dès demain, le 8 décembre ! Dans ce nouvel opus il est question d’identité, d’homosexualité, d’hétérosexualité mais aussi et surtout de déconstruction et de rupture des représentations. Après 4 ans d’existence, la revue indépendante fondée par 4 artistes de l’image, a publié 90 femmes photographes de 29 pays différents. “Corpsexe”, est le thème de cette édition hivernale qui rassemble les travaux de huit femmes photographes internationales.

Avec CORPSEXE, deuxième volet de notre thématique autour du corps, nous cherchons à ouvrir les cases enfermantes des normes assignées à chaque sexualité. Nous nous posons la question de leurs représentations et de ses conséquences sur la société. Dans ce numéro, nous avons fait le choix de publier des séries représentant des sexualités partagées, consenties et assumées, et nous y tentons d’y partager l’espoir d’un monde plus fluide, dans lequel la pluralité des sexualités en serait la norme.

Le lancement de la revue se déroule demain, mercredi 8 décembre à la librairie L’Atelier (M°Jourdain) à 20H.

Au sommaire de ce numéro :

Autonomous Marrow
Melody Melamed

© Melody Melamed

Autonomous Marrow est une série de portraits qui explore l’idée d’identité de genre et ses correspondances avec l’identité sexuelle.

There are no homosexuals in Iran
Laurence Rasti

© Laurence Rasti

Le 24 septembre 2007 à l’université Columbia de New York, l’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad disait : “En Iran, nous n’avons pas d’homosexuels comme dans votre pays.”
Aujourd’hui, en Iran, l’homosexualité reste toujours passible de peine de mort.
Leurs seules options sont de choisir la voie de la transsexualité, pratique tolérée par la loi mais considérée comme pathologique, ou de fuir.

The Pink Choice
Maika Elan

Hoang Phuong (1987, architect) and Ha Minh Tri (1990, students) are talking and watching the city from the window of their apartment in Ho Chi Minh city, Viet Nam on 31 May 2012. They have been together for 1 year © Maika Elan

Partant du fait que l’homosexualité au Vietnam est moins tolérée qu’il n’y paraît, Maika Elan réalise cette série avec l’intention de montrer le quotidien de couples homosexuels et de donner une représentation sans a priori de ces relations.

Experimental Relationship
Pixy Liao

© Pixy Liao

Pixy Liao déconstruit et réinvente la dynamique du genre au sein des relations hétérosexuelles.
“L’ambition de cette expérience est de briser le modèle du couple traditionnel et d’instaurer un nouvel équilibre.”

After
Shu-Chen Chen

© Shu-Chen Chen

After aborde principalement l’état des chambres de motels taïwanais après le départ de leurs occupants.
“Relire” avec la photographie les interprétations interdépendantes des codes sexués de ces motels : séquelles patriarcales, obsessions de l’héroïsme, jeux de richesse et autres symboliques.

What Ever The Fuck You Want
Anne Morgenstern

© Anne Morgenstern

Whatever The Fuck You Want est une ode à la diversité des personnes, de leurs corps et de tout ce qui se passe entre eux. Il s’agit de sexe queer : montrer, raconter, stimuler, exciter…

Extimité
Danielle Lessnau

© Danielle Lessnau

Ces clichés, énigmatiques et tendres, sont pris depuis un appareil miniature placé à l’entrée du sexe de la photographe.
“J’ai crée huit minuscules appareils à partir de vieilles cartouches de film, pour pouvoir photographier mes amants depuis l’intérieur de mon corps. Je voulais que celui-ci devienne l’objectif. Chaque cliché représente un instant unique, durant lequel mon partenaire et moi-même restions figés pendant quelques minutes.”

What we do in the light
Alexa Vachon

© Alexa Vachon

What we do in the light est une exploration de la pornographie queer et féministe, de ses créateurs et créatrices, de leurs motivations ainsi que du “pourquoi” et du “comment” de la pornographie. Réalisé en collaboration avec des membres du milieu à Berlin, ce projet se concentre sur les personnes qui font le porno (interprètes, réalisateur.trices, producteur.trices) par le biais de portraits, d’images de sexe et de photographies de plateaux pornographiques.

La revue est disponible à 15€ depuis le site :
www.femmesphotographes.eu
Ou dans de nombreux points de vente et librairies.

A LIRE :
Rencontre avec les fondatrices de Femmes PHOTOgraphes

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Edition