Temps de lecture estimé : 4mins

Pour sa troisième carte blanche, notre invitée de la semaine, Catherine Merckling, co-directrice à La Chambre (Strasbourg) nous présente le nouveau projet de Sophie Zénon, intitulé L’herbe aux yeux bleus. La photographe s’était également prêtée au jeu de l’invitée de la semaine en mai 2019, aujourd’hui, nous plongeons dans son nouveau travail qu’elle réalise en plein cœur de la région Grand-Est. Catherine Merckling accompagne l’auteure dans la réalisation de cette nouvelle série, son titre est issu du nom d’une espèce importée par l’armée américaine pendant la Première Guerre mondiale. Le fruit de cette résidence sera présentée à La Chambre début 2023.

Sophie Zénon, L’Herbe aux yeux bleus, Roquette d’Orient ou Bunias d’Orient (Bunias Orientalis L.), 2021

Depuis fin 2020, j’ai le plaisir d’accompagner Sophie Zénon dans un nouveau projet ancré dans la région. Bien que basée à Paris, elle a une affinité et une connaissance particulière du Nord-Est de la France, où les nombreuses traces de l’histoire nourrissent sa démarche artistique toute entière tournée vers la mémoire et l’oubli, la perte et l’absence mais aussi l’ici et le maintenant. Elle y a déjà mené de nombreux travaux sur la mémoire des paysages et notamment des paysages de guerre (1). Le nouveau projet l’Herbe aux yeux bleus (du nom d’une espèce importée par l’armée américaine pendant la Première Guerre mondiale) s’inscrit dans cette continuité tout en s’appuyant sur un nouveau récit et de nouveaux langages plastiques. Il invite à un voyage dans les échelles croisées des temporalités et des espaces, envisageant le paysage comme un lieu d’expérience et de vie, et déployant plus particulièrement, cette fois, des formes d’attention en prise directe avec le vivant.

Sophie Zénon, L’Herbe aux yeux bleus, double page extraite d’un livre d’artiste, 2021

Tout est parti d’un ouvrage du botaniste lorrain François Vernier, faisant état de 20 années de recherches. Ce livre répertorie les espèces végétales dites obsidionales, c’est-à-dire rapportées au cours des siècles par les mouvements de populations humaines : migrations, guerres, invasions, … Il y a là un sujet riche en symbolique et en poésie. D’un côté, l’histoire tapageuse mais parfois oubliée des hommes, de l’autre, la continuité discrète mais tenace de ces plantes souvent jugées insignifiantes. C’est une entrée originale – car ces recherches sont relativement récentes en botanique – pour souligner notre lien à l’environnement, les influences réciproques entre humain et végétal. Les deux règnes n’ont pas la même temporalité, et l’on peut se demander lequel est le plus résilient. La question de l’adaptation au milieu se pose pour les deux, et les importations volontaires ou non d’espèces renvoient à la question toujours actuelle des migrations.

François Vernier et Sophie Zénon à la recherche de la Grande Gentiane jaune sur les chaumes vosgiennes, juillet 2021 © Patrick Bousquet

Dès le début des recherches de Sophie, François Vernier s’est impliqué avec enthousiasme : il l’a emmenée sur les chaumes des Vosges lorraines pour ramasser des plants, l’a présentée à des collègues du Jardin botanique de Nancy qui ont à leur tour commencé à cultiver des plantes pour elle, lui donnant même des spécimens à faire grandir sur son balcon parisien. Ces plants ont donné lieu aux premières œuvres qui empruntent aux codes de l’herbier tout en présentant un aspect atemporel et surnaturel. La plante est une trace et laisse une trace.
Ce travail s’enrichit constamment au fil des mois, des rencontres, des différents apports au sujet. L’artiste y inclut des archives, élargit le sujet aux arbres mitraillés, s’intéresse à l’aspect des paysages, eux aussi façonnés par l’histoire et la végétation.
Cette résidence au long cours donnera lieu à une exposition à La Chambre début 2023. D’ici-là, il y aura sûrement encore des rencontres et des collaborations, l’imagination de Sophie étant sans limite …

(1) Verdun, ses ruines glorieuses, 2013. Livre d’artiste https://www.sophiezenon.com/verdun
L’Homme-Paysage (Alexandre), 2015 https://www.sophiezenon.com/homme-paysage
Pour vivre ici, 2017. https://www.sophiezenon.com/hwk
(2) Plantes Obsidionales, François Vernier, éd. Vent d’Est, 2014

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e