Temps de lecture estimé : 3mins

Pour sa quatrième et dernière carte blanche, notre invité de la semaine, le fondateur de La Capsule, Arnaud Lévénès, revient sur une résidence réalisée en 2016 par le photographe Xavier Lambours. Dans les années 80, il était co-auteur de romans-photos avec Arnaud Baumann pour le journal Hara-Kiri. Le fruit de cette résidence se nommera “On a marché sur la terre”, mettant en scène un anti-héros entre entre Batman et Nosferatu. Une expérience profondément singulière et décalée…

Chaque résidence de création est différente et singulière mais celle-ci a été particulièrement drôle, pleine de surprises, et dans un format de production peu usité à La Capsule : une équipe de près de 12 personnes (acteurs, accessoiristes, chef opérateur, photographe, …) était parfois présente pour la mise en scène et les prises de vue.

Xavier Lambours, célèbre photographe et co-auteur de romans-photos avec Arnaud Baumann dans les années 80 pour le journal satirique Hara-Kiri, décident de réitérer l’aventure au Bourget en 2016 avec le personnage de Reivax. L’un sera scénariste et comédien, l’autre, réalisateur du making of de cette super production.

“On a marché sur la terre” en référence à la BD de Tintin sera le titre de l’exposition présentée à La Capsule fin 2016. L’histoire d’un anti-héros : “Reivax”, à mi-chemin entre Batman et Nosferatu, incarnant pleinement la figure de l’idiot, restera pour moi une aventure riche en souvenirs et anecdotes amusantes.

Je me rappelle par exemple le moment où Xavier Lambours, Phil Le Faure, le photographe, et moi-même tentions d’expliquer le plus sérieusement possible au directeur de l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort le pan loufoque du scénario où des étudiants de l’école doivent disséquer le corps de Reivax, l’homme aux oreilles en plastique et aux ailes géantes…

Ou le happening sur le Salon de l’aéronautique du Bourget durant lequel Reivax tente d’approcher avec ardeur François Hollande alors président de la République et est freiné manu militari par la garde rapprochée du chef de l’Etat. Résultat : les deux policiers en civil nous ont surveillé toute la semaine sur le salon pendant nos prises de vue même si le président, lui, était parti depuis longtemps …

ON A MARCHÉ SUR LA TERRE

Mais aussi une scène hallucinante inspirée de « La mort aux trousses » dans laquelle Reivax – en Cary Grant ailé – est poursuivi par l’avion de Catherine Maunoury, alors directrice du musée de l’air du Bourget et championne du monde de voltige. Elle nous prévient avant l’assaut : « Surtout couchez-vous bien quand je passe au-dessus de vous car je ne maitrise pas au mètre près mon passage au sol ! ».

Vidéo du Making-of :

C’était une expérience assez inoubliable que cette résidence, une création toujours sur le fil, jamais à l’abri du ridicule et du danger et trouvant l’issue d’une véritable amitié tissée depuis entre Xavier et moi.

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e