Temps de lecture estimé : 5mins

Photo Elysée entre dans une nouvelle ère : Nouveau nom, nouvelle adresse et nouvelle directrice ! Le musée suisse dédié à la photographie vient d’ouvrir ses portes dans un tout nouveau lieu : Plateforme 10, un pôle muséal situé en plein cœur de la ville de Lausanne. Le nouveau bâtiment de Photo Elysée et du Mudac (musée cantonal de design et d’arts appliqués contemporains), aux côtés du MCBA (Musée Cantonal des Beaux-arts) a été inauguré le week-end dernier rassemblant plus de 30000 visiteurs ! Cette réouverture marque également l’arrivée de Nathalie Herschdorfer à la tête Photo Elysée, succédant ainsi à Tatyana Frank.

Portrait de Nathalie Herschdorfer, Mai 2022 © Mathilda Olmi

Nathalie Herschdorfer connaît bien Photo Elysée, puisqu’elle y a effectué son tout premier stage avant de devenir entre 1998 et 2010, commissaire et responsable des expositions. Elle vient donc de quitter ses fonctions au Musée des Beaux-Arts du Locle pour prendre la tête de ce nouveau Photo Elysée. Un challenge puisqu’il est question de donner de nouvelles perspectives au Musée et également de créer des transversalités avec les deux autres institutions de Plateforme 10. Presque 12 ans après avoir quitté Photo Elysée, Nathalie Herschdorfer s’est donné pour mission d’affirmer la puissance de la photographie et d’explorer le medium avec le design et les Beaux-Arts. Ce qu’elle appelle la « famille idéale ». S’il est toujours question de faire rayonner la collection du Musée grâce à un espace spécialement dédié, il est essentiel d’apporter une réflexion sur la photographie dans notre société contemporaine et ainsi questionner l’image dans son spectre le plus large, sur son rôle et son impact dans nos vies.

« Aujourdhui, la photographie voyage sur différents supports, elle amène beaucoup de questions et de réflexions. Je pense donc que le rôle de cette institution est de défendre le médium dans ses différentes formes et dans ces différents usages pour questionner l’image dans son spectre le plus large, sur son rôle et son impact dans nos vie. Et ce, que ce soit de la photographie plasticienne, la photographie documentaire, la photographie darchive ou encore la photographie faite par des machines avec lintelligence artificielle…« 

Batiment du mudac et de Photo Elysee © Matthieu Gafsou

Hall du mudac et de Photo Elysee © Cyril Zingaro / William Gammuto sarl

À l’occasion de cette inauguration, Photo Elysée propose au public trois expositions. La première « Train Zug Treno Tren – Destins croisés » est une exposition commune aux trois musées de Plateforme 10. Les trois expositions, conçues par chacun des musées de Plateforme 10 explorent de nouvelles approches sur plus d’un siècle et demi d’histoires ferroviaires, depuis les toutes premières expériences du train au cours du XIXe siècle jusqu’aux usages d’aujourd’hui. Enrichissent la métaphore de cette histoire ferroviaire en rendant hommage à la vocation antérieure du site à proximité immédiate de la gare de Lausanne, étape du mythique Venise-Simplon-Orient-Express. Privilégiant le croisement des regards, les trois expositions s’affranchissent de toute approche littérale ou strictement chronologique. Transdisciplinaires, elles préfèrent au contraire traverser leur sujet de part en part, symbolisant dans un mélange subtil de force identitaire et de versatilité la genèse de cette plateforme unique en son genre qu’est le quartier des arts de Lausanne.

Olivia Bee, Paris at Sunrise (Poppy), 2013 © Courtesy Olivia Bee, Galerie du Jour agnès b

Hans Steiner, Photographie de mode, vers 1940 © Collections Photo Elysée Fonds Hans Steiner

La seconde présente dans l’espace consacré à la collection du Musée, l’exposition « 60 espèces d’espaces photographiques« . Une présentation des collections conçue de manière dynamique, stimulante et contemporaine. Cet accrochage est un projet évolutif sur plusieurs années, à l’image des collections ou des musées qui ne cessent de se transformer au gré des individus qui les composent et des contextes historiques variables. Pendant les cinq prochaines années, 10 thématiques chacune composée de 10 images, seront simultanément montrées au public.

Enfin, la troisième exposition est une carte blanche donnée à Tony Oursler à l’occasion de l’ouverture de Photo Elysée. L’artiste américain présente trois installations vidéo dans l’espace LabElysée. En exposant une thématique particulière, les témoignages de rencontres avec des objets volants non identifiés (OVNI), Oursler questionne notre relation aux images et leur influence, dans un monde où les écrans se disséminent toujours plus…

Nous aurons le plaisir de recevoir Nathalie Herschdorfer comme invitée de la semaine du 4 au 8 juillet !

INFORMATIONS PRATIQUES

sam18jui(jui 18)10 h 00 mindim25sep(sep 25)18 h 00 minTrain Zug Treno TrenDestins croisésPhoto Elysée, Pl. de la Gare 17, 1003 Lausanne

sam18jui(jui 18)10 h 00 minlun12déc(déc 12)18 h 00 min60 espèces d'espaces photographiquesExplorations dans les collectionsPhoto Elysée, Pl. de la Gare 17, 1003 Lausanne

sam18jui(jui 18)10 h 00 mindim25sep(sep 25)18 h 00 minAnomalieTony OurslerPhoto Elysée, Pl. de la Gare 17, 1003 Lausanne

A LIRE
Nathalie Herschdorfer succède à Tatyana Frank au Musée Photo Elysée
> Retrouver l’entretien exclusif de Nathalie Herschdorfer dans le numéro #351 de Réponses Photo actuellement en kiosque !

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans Evénements