Temps de lecture estimé : 4mins

Les Nuits Photo se sont déroulées ce week-end à Paris. Cette édition résistante a permis à un grand nombre d’amateur·ices de films photographiques de participer à des projections, des tables rondes et autres ateliers. Lors de la cérémonie de clôture, l’équipe du festival et les partenaires – dont 9 Lives magazine fait partie – ont remis les différents prix. Le Grand Prix LNP revient au photographe Tao Douay pour son film intitulé « Chaos ». Sublime travail de narration et de composition, malgré la noirceur du sujet. Trois autres travaux ont également été récompensés et nous vous proposons de les découvrir aujourd’hui !

GRAND PRIX LNP
CHAOS de Tao Douay

Chaos © Tao Douay

Chaos © Tao Douay

Chaos © Tao Douay

Nous venons au monde en sursis, mais la mort est si terrifiante que nous feignons de l’ignorer. Pourtant, lorsqu’un·e proche s’en va, la gravité de notre condition nous rattrape. Au 15e siècle en Europe, guerres, famines et épidémies engendrèrent les danses macabres. Des représentations artistiques sinistres, pour ne pas oublier que vie et mort ne font qu’un. Or c’est au présent que s’inscrit cette vidéo, un présent plongé dans un chaos à la finalité incertaine.

PRIX DIAPÉRO du meilleur film documentaire
CAPE OU PAS CAPE ? de Julien Athonady et Thibault Le Marec

Voir l’extrait du film : https://vimeo.com/768009610

Cape ou pas cape ? © Julien Athonady & Thibault Le Marec

Victor a 15 ans et vit dans un foyer. Il a déjà conscience qu’il ne sera pas accompagné après sa majorité. Alors, comme pour passer le temps il dessine des maisons, il décide de construire une Tiny-house. A travers ce chantier, nous découvrons un bout de sa vie…et la naissance de son super-pouvoir ?

MENTION SPÉCIALE DIAPÉRO
LES IMPATIENTES de Lionel Jusseret

Les Impatientes © Lionel Jusseret

Pour réaliser ce travail, Lionel Jusseret s’est immergé dans le quotidien d’une maison de retraite. Il y rencontre une communauté invisible qui, malgré elle, se retrouve en marge de la société. Ces hommes et ces femmes nés entre 1920 et 1945 sont appelés la génération silencieuse. Les Impatientes témoigne des conditions de leurs fins de vie institutionnalisées. Mais au delà de l’hommage à leur culture de papier peint fleuri qui fait écho à lui seul à notre mémoire collective, subsiste une question : pourquoi nos pays dit développés ne sont-il plus capables de prendre en charge dignement leurs aînés ?

PRIX LA CASSETTE de la meilleure création sonore
DES FRÈRES de Salomé Hévin

Des Frères © Salomé Hévin

Des Frères © Salomé Hévin

Des Frères © Salomé Hévin

Ce film est le fruit d’une immersion de 4 ans dans foyer Chrétien Orthodoxe pour garçons de l’Oural russe. Comme d’autres institutions analogues, ce lieu a été créé la fin des années 1990, alors que la Russie traversait une crise profonde. L’Église prend alors le relais d’un état absent pour assister les plus vulnérables et recueillir les nombreux orphelins du pays. Aujourd’hui, ces lieux ont évolué et accueillent en plus des adolescents considérés difficiles, envoyés par leurs parents pour être corrigés. Travail dans la ferme, foi orthodoxe, patriotisme. Ces adolescents, souvent bien ancrés dans la modernité, sont propulsés dans un monde qui semble appartenir à une autre époque. Un monde qui pourtant raconte quelque chose de la Russie contemporaine : de sa religiosité croissante, de la montée du patriotisme, et du retour d’une vision traditionnelle des identités de genre.

Prix du Public
SAUVAGE de David Siodos

Franck est un marginal. Il vit seul dans la forêt depuis plus de 6 ans. Il est jeune, intelligent mais terrifié par le monde qui l’entoure. Il n’attend rien, prend le temps de vivre et assume pleinement ses choix et ses positions. Ses chats sont ses seuls compagnons de vie. Pendant plus de 2 ans, Franck m’a partagé son univers avec sincérité et sans artifice.

https://www.freelens.fr/lesnuitsphoto

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

L'Edition

Damien Daufresne, Fluctuations

Damien Daufresne a la particularité d’être à la fois peintre et photographe. Undertow, aux éditions Blow Up Press, est sa première monographie. ...

En voir plus dans News