Syrie, Vidéos sans frontières 1 : Ammar al-Beik, L’Incubateur du soleil

1211 Views |  2
Temps de lecture : 38 secondes
Ammar al-Beik, L’Incubateur du soleil, 2011, 11:58

A peine deux mois après les débuts du soulèvement, le photographe et cinéaste Ammar al-Beik – qui avait déjà une dizaine de courts et moyens métrages à son actif –  a écrit, mis en scène, tourné,  monté et produit L’Incubateur du soleil, une sorte d’autofiction documentaire réalisée dans le double élan de la révolte populaire et la naissance de sa propre fille. C’était, souligne-t-il, une tentative de dire qu’« en ce moment, nous sommes capables de créer une révolution non violente, nous pouvons créer un cinéma non violent qui nous ressemble ».

Après la projection du film à la Biennale de Venise en septembre 2011, Ammar al-Beik s’installe à Dubaï, où il réalise les deux derniers volets de sa « Trilogie syrienne » : La Dolce Siria (2014) et Kaleidoscope (2015). En 2015 il demande l’asile en Allemagne et vit désormais à Berlin.

Reportage sur Ammar al-Beik
Métropolis (Arte), 21 février 2017
http://sites.arte.tv/metropolis/fr/video/metropolis-79

Retrouvez la présentation générale de Syrie, Vidéos sans frontières par Miriam Rosen :
http://9lives-magazine.com/14844/2017/05/10/syrie-videos-sans-frontieres/

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X