Lifestyle

Visite des caves Champagne Pannier

Temps de lecture estimé : 2mins

Direction Château Thierry, en Hauts de France. La petite commune de 14000 habitants se trouve à la limite des régions viticoles de la Champagne. Il faut dire que jusqu’à la Révolution, Château Thierry appartenait à la région Champenoise. C’est donc tout naturellement que ses vignes sont destinées à l’élaboration des vins de Champagne.

Nous avons eu le plaisir de visiter les caves des champagnes Pannier, qui ont la particularité d’être situées dans de magnifiques carrières souterraines médiévales de plus de deux kilomètres de long. Dans la pénombre et la fraîcheur de ce labyrinthe souterrain, les cuvées Pannier acquièrent lentement leur maturité. L’intensité de ces lieux en font une visite d’exception.

On y découvre au cœur de ces galeries profondes, des gravures, dont une en particulier, qui représente un archer gravé dans la paroi. Cette image est devenue l’emblème de la Maison Pannier.

La visite se termine par une dégustation de deux de leur cuvée. La première est un grand classique, celle qui répond à la plus grande demande, un vin brut de sélection établi à partir de trois cépages (40% Chardonnay, 30% Pinot Noir et 30% Pinot Meunier). Et la seconde, plus subtile, susceptible de plaire à un public plus aguerri : le millésimé 2008, basé sur les même cépages mais avec une répartition différente, privilégiant le Pinot Noir (41% Chardonnay, 45% Pinot Noir et 14% Pinot Meunier).

Les champagnes Pannier ont la particularité de prolonger le temps de vieillissement de leurs vins. Généralement, on compte 15 mois pour une cuvée classique et 36 mois pour un millésimé, ici on comptera 3 ans pour un classique et 5 pour un millésimé.

http://www.champagnepannier.com

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres comptes.

You may also like

En voir plus dans Lifestyle