Temps de lecture : 1 minute et 40 secondes

L’édition 2019 du Prix Nadar Gens d’Images a été remis hier soir à la Bibliothèque national de France. C’est l’ouvrage « So it goes » publié cette année par the(M) éditions en coédition avec IBASHO qui a été récompensé. Un livre-objet limité à 540 exemplaire et réalisé par la photographe japonaise Miho Kajioka autour du concept de temporalité et de mémoire.

Dans ce nouveau projet, Miho Kajioka présente un travail relatif au concept de temps, de mémoire et de lieu. Comme dans ses oeuvres précédentes, la série révèle des images intuitives de fragments de son quotidien, à différentes époques. C’est en lisant le roman de Kurt Vonnegut, Slaughterhouse-five, que Miho Kajioka s’est véritablement intéressée à ce sujet. Miho Kajioka a longtemps été fascinée par la chronologie et le sens des événements. Selon elle, la photographie capture des moments et les fige ; afficher des impressions, c’est comme jouer avec le sens du temps et se perdre dans cette chronologie.

the(M) éditions a été fondée en 2015 par Marie Sepchat. Spécialisée dans l’édition de livres de photographie, the(M) éditions publie des ouvrages qui se « ressentent », conçus comme des objets singuliers, en édition limitée. Chaque livre propose une expérience esthétique et sensorielle unique, en harmonie avec le travail de l’artiste.

Miho Kajioka (née en 1973 au Japon et résidant à Kyoto) étudie la peinture au San Francisco Art Institute et se tourne peu à peu vers la photographie. Elle termine ses études à Montréal puis commence une carrière de journaliste pour la télévision qui dure 10 ans, au cours desquels elle laisse de côté sa pratique photographique. Le choc provoqué par le tremblement de terre et le tsunami de 2011 produit un déclic chez Miho Kajioka, qui décide dès lors de se consacrer entièrement à la photographie. Son travail est exposé dans de nombreux pays en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis.

Les dix livres remarqués par le jury sont :

Journal de l’oeil, Anne-Lise Broyer – LOCO / Les Métamorphoses de l’argentique, Denis Brihat – le bec en l’air / Everything is up in the air, thus our vertigo, Yann Mingar – GwinZegal / Coordonnées 72/18, Alain Willaume – Xavier Barral / M.O.O.N., Sandrine Elberg – Les constellations / So it goes, Miho Kajioka – the(M) / Maurice, tristesse et rigolade, Charlotte Abramow – Fisheye / L’oiseau noir perché à droite dans ma tête, Jean-Christian Bourcart – le bec en l’air / Trova, Gilles Roudière – lamaindonne / Howling Winds, Vasantha Yogananthan – Chose commune.

INFORMATIONS PRATIQUES
So it goes
Pphotographies, texte et design de Miho Kajioka
Publié par the(M) éditions en coédition avec IBASHO
Couverture rigide
24×18,4cm – 160 pages
ISBN : 9791095424147
Édition limitée à 540 exemplaires :
500 exemplaires numérotés de 1 à 500 : 95€
40 exemplaires signés, numérotés de I à XL, accompagnés d’un tirage argentique : 600€ (8 images / 5 exemplaires par image)
http://the-m.fr/

X
X