1039 Views |  Like

Mili Pecherer est lauréate du prix StudioCollector 2019 pour Ce n’était pas la bonne montagne, Mohammad

Temps de lecture : 1 minute et 38 secondes

Le nom de la lauréate 2019 du Prix Studio Collector a été dévoilé, il s’agit de Mili Pecherer. Initié par Isabelle & Jean-Conrad Lemaître, le prix StudioCollector doté de 5000 € récompense un artiste du Fresnoy – Studio national, sélectionné dans le cadre de l’exposition Panorama 21 – Les revenants que nous avions chroniqué.

« Le chant d’un torrent d’étoiles noires, glissant loin de moi et du ciel. Elles s’éloignent et on les entend encore. Elles chantaient sur le front déchiré de la victime, le bélier qui constituait l’expiation d’Isaac, et entre ses cornes sèches et intemporelles, qui n’étaient plus en colère ni désiraient se battre, gravaient l’image du chagrin. Je savais que personne n’était innocent dans le monde, pas même le monde lui-même, ni la chanson elle-même, ni le bélier qui empêchait le crime d’Abraham. Le monde lui-même est parti, je l’ai compris et maintenant je dois le porter partout. »
Dr. Almog Behar

J’ai choisi de raconter cette histoire dans une ambiance 3D de jeu vidéo qui s’avère assez proche de l’image que je me fais de la Bible.
La 3D, comme la bible, nous guident vers des perceptions primaires et nous rappellent notre première rencontre avec le monde et la première fois que nous y avons trouvé notre place. Mili Pecherer

Cette année, le prix a été remis par le collectionneur Li Zhenhua à la Cité Internationale des Arts.

Les finalistes : Nicolas Gourault, Pierre Pauze, Mili Pecherer, Alexandra Verhaest.

Précédents prix StudioCollector :
2018 : Ismael Joffroy-Chandoutis pour son film « Swatted » par Mario von Kelterborn
2017 : Raphaël Botiveau pour son film « London calling » par JC. et F. Quemin.
2016 : Shirley Bruno pour son film « Tezen » par Miguel Leal Rios.
2015 : Jorge Jacome pour son film «A GUEST + A HOST = A GHOST » par Laurent Fiévet.
2014 : Arash Nassiri pour son film « Tehran-Geles » par Agah Ugur.
2013 : Pierre Mazingarbe pour son film « Ce qui me fait prendre le train » par Myriam et Jaques Salomon à la Maison Européenne de la Photographie à Paris.
2012 : Dania Reymond pour son film « Jeanne » par Jocelyne et Fabrice Petignat au Cntre Culturel Suisse à Paris.
2011 : Jean Christophe pour son film « Generatia de sacrificiu » par Josée et Marc Gensollen à la Fabrique à Marseille.
2010 : Neïl Beloufa pour son film « Sans titre » par Agnès b. au Tokyo Art Club du Palais de Tokyo à Paris.
2009 : Mohamed Bourouissa pour son film « Temps mort » par Antoine de Galbert à la Maison Rouge à Paris.
2008 : Yannick Guillou pour son installation « Dans cette histoire, l’écroulement du mur permet de passer dans la pièce suivante qui donne peut-être sur la mer » par Michel et Colette Poitevin au Grand Palais à Paris.
2007 : Zhenchen Liu pour son film « Under construction » par Isabelle Lemaitre au Fresnoy -Studio national à Tourcoing.

A LIRE :
Rencontre Alain Fleischer, directeur du Fresnoy
Panorama 21, Le Fresnoy et ses « revenants »

https://www.lefresnoy.net/fr/