Temps de lecture : 1 minute et 41 secondes

Ce livre est né de la générosité. Celle de tou·tes ceux·elles qui ont rejoint la campagne de financement participatif. Si l’édition est un secteur de plus en plus fragilisé, les projets eux ne cessent de se développer. C’est le cas pour Alexis Pazoumian qui a effectué un incroyable périple en Sibérie à la recherche d’une partie de sa famille, venue immigrée en Russie depuis l’Arménie. Un voyage glacial à la rencontre d’éleveurs de rennes en proie aux dangers du réchauffement climatique.

« Nous sommes maîtres de notre territoire, mais nous ne pouvons pas contrôler la nature, elle reprend toujours ses droits. » – Alexandre Gromov Nicolaevitch, dit « Sacha »

Alexis Pazoumian est un photographe français d’origine arménienne. Il a souhaité partir sur les traces de son grand père, l’un des premiers artistes peintres à s’être rendu à Moscou, et à avoir exposé à Novossibirsk, en Sibérie. Après le terrible tremblement de terre qui a touché l’Arménie en 1988, une partie de sa famille a rejoint Yakutsk pour échapper à la misère. C’est ainsi que le photographe a choisi cette destination pour point de départ son voyage. Yakutsk est une ville de Sibérie centrale, elle est connue pour son climat fortement hostile, les températures hivernales peuvent descendre à -60°, mais c’est aussi une terre particulièrement riche dont les sols gelés regorgent d’hydrocarbures et de précieux comme l’or et le diamant…
Dans ce livre, on suit en texte et en image ce périple incroyable menant le photographe de Paris, au campement de Sacha. En foulant cette terre encore inconnue, Alexis Pazoumian y a découvert une communauté d’éleveurs de rennes, les Evènes. Il a partagé leur quotidien, en véritable autarcie, plusieurs mois durant. Depuis Yakutsk, il a traversé en camion plus de 1000 km sur la R504, que l’on appelle là-bas, la « Route des os ». L’horizon s’étend en une couche blanche et épaisse, et l’atmosphère se refroidit de 10° supplémentaires. Une fois arrivé au Village Ushugei, il faut encore parcourir 100km, et 18 heures de moto neige plus tard on arrive au campement de Sacha, roi de la Toundra. De son vrai nom Alexandre Gromov Nicolaevitch est éleveur d’un troupeau d’un millier de rennes vivant loin de tout dans des conditions particulièrement extrêmes. Des conditions qui ne cessent de se dégrader à cause du réchauffement climatique. Un territoire particulièrement touché par cette problématique écologique, puisque le réchauffement y serait jusqu’à 2 fois et demi plus rapide que dans le reste du monde. Sur les quatre décennies qui viennent de s’écouler, Sacha a vu la température de sa région augmenter de 40°, entraînant des conséquences dramatiques pour sa vie et celle de ses animaux…

http://www.alexispazoumian.com

INFORMATIONS PRATIQUES
Sacha
Alexis Pazoumian
Editions André Frère
24 x 30 cm, 112 pages
40 photographies couleur + 18 argent & noir
Français / anglais
ISBN : 979-10-92265-91-0
37 €
https://www.andrefrereditions.com/livres/nouveautes/sacha/

X
X