NewsPhoto

Simon Arcache, lauréat du Prix du Diaporama Sonore

Temps de lecture estimé : 3mins

Quelques temps après l’obtention du Prix Nouvelles Ecritures (Freelens et la SAIF) par Adrien Selbert pour son travail intitulé “Les Bords réels”, Diapéro a remis son Prix du Diaporama Sonore 2020 à Simon Arcache pour la réalisation de son portrait visuel et sonore en noir et blanc “Freeman Vines”. Le film de Simon Arcache est désormais diffusé par les médias partenaires de l’édition (L’OBS et arte) et se voit attribuer une rémunération de 1000 euros. Habituellement organisé lors d’une soirée au MAIF Social Club, le Prix a été remis lors d’un live sur les réseaux sociaux. Crise sanitaire oblige…

Le 7ème Prix du Diaporama sonore, a récompensé le film photographique en noir et blanc de Simon Arcache.

“Freeman Vines est un luthier de Caroline du Nord. Je le rencontre en 2016 dans le cadre de mon travail avec la Music Maker Relief Foundation, organisation dont le but est de promouvoir le folklore musical afro-américain en soutenant de manière directe les artistes qui le représentent. Nous nous lions rapidement d’amitié et je lui rends visite chaque année.

Dans un environnement figé par le poids de l’histoire, le monde de Freeman est en perpétuel mouvement. Certaines de ses guitares sont construites à partir de bois issus d’arbres qui servaient à pendre des afro-américains. Pour que personne n’oublie, dit-il, et pour que ces voix meurtries puissent, par la musique, dire leur histoire. En 2020 paraît Hanging Tree Guitars, un ouvrage documentant le travail de Freeman réalisé avec le photographe américain Tim Duffy, fondateur de la Music Maker, dont sont extraits plusieurs passages de ce diaporama.”

> Lire la vidéo lauréate : https://vimeo.com/482379034

Les autres finalistes de la soirée

Chili 27°Sud de Felipe Camacho. Dans le désert d’Atacama, des villes entières sont nées et mortes de l’exploitation des richesses du sol. Trente ans après la dictature de Pinochet, l’auteur part à la rencontre avec les anciens habitants du campement de la mine Elisa de Bordos, aujourd’hui ville fantôme.

► Rue Bernard de Julie Malfoy. Un portrait surprenant et musical de la rue Bernard, dans le quartier de la Belle de Mai, à Marseille. Des images prises depuis la fenêtre de l’autrice, novembre 2019 à août 2020.

► 24h en Réa de Géraldine Aresteanu. Un récit en image et en son de ses 24 heures passées au sein du service de réanimation de l’hôpital régional d’Orléans, lors du premier confinement. Avec le témoignage d’une des médecins du service.

► Ioana et la jupe rouge d’Armandine Penna. L’histoire de Ioana, une fille rom de 11 ans qui danse dans un bidonville puis s’ennuie en HLM, enfile une jupe rouge pour se sentir femme. Ce conte documentaire est raconté par le fils de l’autrice, camarade de classe de Ioana. La longue jupe de Ioana, gracieuse et fragile princesse, se révèle à la fois initiatique et symbolique d’un repli.

https://diapero.com/
https://simonarcache.com/portfolio/freemanvines/

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans News