L'InterviewPhoto

Festival Circulation(s) 2021 : Mathias de Lattre, Mother’s therapy

Temps de lecture estimé : 4mins

La onzième édition du Festival Circulation(s) devait ouvrir ses portes au public ce week-end, mais face à la situation sanitaire, l’ouverture des espaces culturels reste interdite. Un coup dur pour la manifestation organisée par Fetart, puisque l’an dernier déjà, le festival avait été contraint de fermer ses portes juste après son inauguration. En attendant que les expositions soient à nouveau visibles, Marie-Elisabeth de la Fresnaye partage un de ses coups de cœur : Mathias de Lattre. « Mother’s Therapy », qui sera publié par The Eriskay Connection en 2021 est une série à la fois pudique et émouvante, résiliente et sans appel de sa mère face à des troubles bipolaires. Pascal Therme a également rencontré le photographe pour une interview sonore.

Point de départ de Mother’s Therapy et méthodologie du projet

J’ai commencé à m’intéresser aux champignons dit « hallucinogènes » il y a une dizaine d’années. Je me suis intéressé en premier à l’histoire des psychédéliques. Quand j’ai réalisé ma première photo pour ce projet en 2016, j’assistais en même temps à la chute continuelle de ma mère dans les profondeurs de la dépression. Ma mère a été diagnostiquée bipolaire alors qu’elle approchait la quarantaine. Par son génotype de type 2, les cycles dépressifs, voire mélancoliques ont toujours dominé. La quantité de pilules qu’elle avalait chaque jour brouillait son esprit, sans la stabiliser. Sa vie s’est considérablement dégradée, c’était un enfer. En me documentant, j’ai appris par la suite que des recherches avaient été menées en Europe sur la psilocybine – le principe actif des champignons hallucinogènes. Plusieurs protocoles ont été réalisés sur des dépressions résistantes à tout traitement allopathique. Ce traitement à été approuvé révolutionnaire par la FDA. J’ai aussi appris que le cas des bipolaires était compliqué, et qu’aucun test clinique n’avait été pratiqué. Je me suis mis à la recherche d’un psychothérapeute capable d’élaborer une thérapie avec les champignons et j’ai proposé cette alternative à ma mère.

Comment percevez-vous votre série au milieu de ce panorama européen ?

Je perçois ma série plutôt comme une expérience personnelle, scientifique que j’ai décidé de montrer au public en images. Si ma mère n’était pas réceptive aux champignons ou si ce traitement ne fonctionnait pas pour x raisons, ce projet serait resté entre ma mère et moi.La photographie n’est pas l’objet de Mother’s Therapy. Elle est une servante au service d’un propos, le reflet de ma pensée.

Croyez-vous en l’art thérapie et si oui pourquoi ?

Je crois plutôt en la thérapie psychédélique. Cependant, les portraits de ma mère que j’ai réalisés au fil du projet, chaque année, permettent un constat et montrent une progression de son état, de sa présence. Peut-être, ceux-ci l’aident à ne pas se tourner vers le passé et aller de l’avant. L’art thérapie surement, mais pour des maladies comme la bipolarité ou la schizophrénie, c’est plus compliqué.

Choix pour la playlist : Aārp “Gemma III”

J’ai essayé de sélectionner avec ce qui m’était proposé un choix musical introspectif, qui s’accorde bien avec une expérience psychédélique. D’ailleurs, la musique et la création d’une playlist adéquate est essentielle pendant une session thérapeutique avec les psychédéliques. La thérapie psychédélique est une forme de musicothérapie: la musique n’est pas seulement un son de fond, elle a son propre rôle thérapeutique. Elle peut attirer plus profondément les gens dans leur processus personnel.
La musique a une énorme influence sur l’expérience, elle a aussi une grande influence sur mon travail.

À écouter également. La rencontre du photographe Mathias de Lattre avec Pascal Therme :

INFORMATIONS PRATIQUES

sam13mar(mar 13)14 h 00 mindim02mai(mai 2)19 h 00 minPostponedCirculation(s) 2021Festival de la Jeune Photographie EuropéenneEn attente de la réouverture des lieux culturels104 – CENTQUATRE Paris, 104 rue d'Aubervilliers 75019 ParisType d'événement:Festival,Photographie


En attente de son ouverture Circulation(s) festival propose des capsules digitales dédiées à chacun.e des artistes.

http://www.mathiasdelattre.com
https://www.festival-circulations.com

Marie-Elisabeth De La Fresnaye
Après une formation en littérature et histoire de l'art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l'art à Drouot et se lance dans l'événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l'art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime.

You may also like

En voir plus dans L'Interview