1574 Views |  3

Sortie du magazine SPEM : Photographie, documentaire et écritures numériques

Temps de lecture : 2 minutes et 35 secondes

Porteur d’espoir, Spem est un webzine qui propose 16 regards sur notre époque. Ce magazine en ligne a été réalisé par les photographes en spécialisation du Diplôme Universitaire « Photographie, documentaire et écritures numériques ».

Montée des populismes, Brexit, Trump… 2017 est annoncée sous le signe de la division, et pourtant…
C’était sans compter sur les observateurs du quotidien, un oeil derrière l’obturateur et les témoins d’une autre réalité, celle de demain.
Puisque ce sont nos regards qui façonnent le monde, alors ré-interprétons-le !
Car oui, la photographie c’est aussi ça, un petit viseur comme une fenêtre singulière qui a le pouvoir d’interroger aujourd’hui, hier et demain en un instant.
Garder les yeux ouverts, rêver et se faire confiance c’est un peu croire en demain?
Spem – espoir en latin – est notre bouteille à la mer, à la croisée de nos regards et de nos espoirs pour 2017.
Unknown

Si vous présumez qu’affronter l’inconnu est vain alors oui, vous faites en sorte que l’espoir n’existe pas.

Ludmir, Désert de la Tatacoa, Colombie – septembre 2015
Explorer les grands espaces c’est se confronter à nos déserts intérieurs. Garder cet instinct de liberté, celui qui nous pousse à aller toujours plus loin comme une fuite en avant pour se connaître, se dépasser et croire en l’impossible.
Adélie Châtelier 

Unknown-1
Si vous présumez que derrière l’aube ne se cache pas une nouvelle promesse, alors vous présumez que l’espoir n’existe pas.C’est au dernier rayon de lune que la louve disparaîtra. Laissant à la nuit ton instinct primaire, le jour te redessinera un visage, tes traits se feront plus nets et demain est déjà là.
Extrait de la série « Entourage » sur les divagations de quatre jeunes femmes, enfants du millénaire et amies.
Justine Roquelaure

Unknown-2

Si vous présumez que les élans spontanés de la jeunesse sont décadents alors vous faites en sorte que l’espoir n’existe pas.

Dans la station de ski des Angles se déroule en plein mois de janvier un festival de musiques électroniques. Cette musique, symbole d’une jeunesse libérée, lui permet de quitter sa vie et sa routine le temps d’une soirée, de retrouver l’espoir et l’ivresse de vivre.

Une photographie de Robin Jafflin extraite de la série « Let’s Dance » réalisée en janvier 2017.

Unknown-3

Si vous présumez qu’être anti-conformiste n’est qu’anarchisme et chaos alors vous vous fermez des portes.

Rompre avec la sédentarité, reprendre possession de son espace et de son temps dans une société toujours plus pressée, c’est se réapproprier son imaginaire.
Cette image parle d’une nouvelle génération qui au travers de leurs choix de vie questionne notre société dans son ensemble. Ces jeunes parents souhaitent offrir de nouvelles perspectives d’avenir pour les générations futures.
Fanny Dollberg

Unknown-4

Si vous présumez que parfois il ne reste que l’indifférence alors vous refusez l’espoir.

L’Eveil Du Scarabée est un centre médico-social dédié à l’autisme qui accueille 18 personnes atteintes de troubles envahissants du développement. La notion du temps prend un sens particulier ici. C’est la fin de l’après-midi, Dominique est sorti dehors profiter d’un rare moment de liberté. Seul, il semble perdu dans ses pensées et arpente le jardin, le temps d’une cigarette.
Lily Martens 

Unknown-5

Si vous présumez qu’il y a du beau dans chaque instant alors il y a de l’espoir.

Thaïlande, Khao Yaï National Park
Il est parfois plus facile, le temps d’un instant, de regarder la vie dans son reflet. De n’en retenir que le beau, de l’adapter à notre vision du monde afin de la rendre plus belle. Cette vision édulcorée du monde nous fait espérer d’une vie meilleure où nous serions libres d’être nous.

Nina Nothomb

>> Voir l’édition complète ici :
http://hanslucas.com/mag/spem

 

Spem a été concocté passionnément par les photographes en spécialisation du Diplôme Universitaire « Photographie, documentaire et écritures numériques » co-fondé par le GRAPh et le Studio Hans Lucas :
Oriane Bault
Adélie Châtelier
Fanny Dollberg
Claire Gaby
Robin Jafflin
Lily Martens
Ludivine Lamotte
Nina Nothomb
Gilles Oger
David Perpère
Eva Perreaux
Chloé Ponset
Maxime Reynié
Tifenn Ripoll
Justine Roquelaure
Matthieu RosierLe tout chapeauté par Wilfrid Estève, directeur du Studio Hans Lucas et co-responsable pédagogique du Diplôme Universitaire.

Nous remercions Eric Sinatora, co-responsable pédagogique du Diplôme Universitaire et Julie Marty du GRAPh ainsi qu’Ericka Weidmann du magazine en ligne 9 lives, partenaire de SPEM.

Spem est propulsé par le logiciel Hermès.