Temps de lecture estimé : 3mins

L’artiste Sandra Rocha (née aux Açores et vivant à Paris) et Miguel Magalhães, directeur du Programme Culture de la Fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne se sont notamment rencontrés lorsque l’artiste est sélectionnée dans le cadre du programme Créativité et création artistique de la prestigieuse fondation lisboète, il était donc naturel que Nathalie Giraudeau, directrice du Centre Photographique d’Ile de France les invitent pour une rencontre dialoguée autour de l’exposition de l’artiste, soutenue par la Délégation en France et de la Fondation Gulbenkian.

A partir du très beau titre emprunté à Jean-Christophe Bailly « le moindre souffle -sur le vivant » Sandra Rocha partage son expérience du confinement sur cette terre des origines. Une expérience de l’intériorité qu’elle croise avec sa lecture des Métamorphoses d’Ovide. Un temps suspendu où les règnes du vivant se confondent au fil de l’instabilité de ces îles volcaniques tour à tour idylliques ou au contraire violentes et inhospitalières. Des adolescents choisis pour leur être en devenir changent perpétuellement de visage, d’identité, d’apparence, sous le coup du sortilège des dieux.

Algues I, 2000 tirage jet d’encre pigmentaire sur papier cotton smooth© Sandra Rocha

Ensemble » Narcisse et Écho « , 2021, tirage jet d’encre pigmentaire sur papier cotton smooth
© Sandra Rocha

Ainsi d’Actéon qui devient cerf par la volonté de Diane, d’Echo transformée en rocher quand Narcisse la repousse, de Persée dont Minerve jalouse, envahit la chevelure de serpents. L’humain, le végétal, la nature agissent de concert dans cette fable remarquablement mise en scène sur fond de cascades ou de variations atmosphériques. Une dramaturgie servie par l’accrochage et les qualités immersives et sonores du parcours. Les corps sont traversés. Au delà des qualités plastiques qui renvoient à la grande peinture de paysage, Poussin en tête, la question du politique que soulève Miguel Magalhães, est bel et bien en filigrane. La vulnérabilité du corps, sa nudité, ses blessures, son rapt, sur fond de nature originelle, cette matrice dont nous avons puisé et épuisé toutes les ressources.

Jusqu’à son dernier souffle …

Ensemble » La création « , 2021, tirage jet d’encre pigmentaire sur papier cotton smooth
© Sandra Rocha

Après ce premier solo show de l’artiste dans une institution française, ce dont elle se réjouit, elle vient d’annoncer rejoindre la galerie Les Filles du Calvaire avec une exposition personnelle en juin 2022. . Ces dernières années, Sandra Rocha privilégie le livre comme support de présentation après avoir exposé régulièrement son travail artistique, notamment au Portugal et en Espagne et évolué dans le domaine du photojournalisme.

Site internet de l’artiste :
https://www.sandrarocha.pt/

INFORMATIONS PRATIQUES

dim10oct(oct 10)14 h 00 mindim19déc(déc 19)18 h 30 minLe moindre souffleDaphné Le SergentCPIF - Centre Photographique d'Ile-de-France, 107 Avenue de la République, 77340 Pontault-CombaultType d'événement:Exposition,Photographie


https://www.cpif.net/

Marie-Elisabeth De La Fresnaye
Après une formation en littérature et histoire de l'art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l'art à Drouot et se lance dans l'événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l'art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime.

You may also like

En voir plus dans Evénements