Temps de lecture estimé : 4mins

Cette semaine, nous accueillons deux invité·es. L’une est historienne de la photographie et chercheuse, le second est conservateur des bibliothèques à La contemporaine. Audrey Leblanc et Cyril Burté sont les deux commissaires de l’exposition « Élie Kagan photographe indépendant 1960-1990 » qui se déroule actuellement et jusqu’au 7 mai à La contemporaine sur le Campus de l’Université Paris Nanterre. Cette carte blanche éditoriale à quatre mains se déploie jusqu’à vendredi, chacun partagera un sujet qui lui porte particulièrement à cœur. Aujourd’hui, rencontre avec nos deux invité·es à travers leur portrait chinois !

Portraits d’enfance d’ Audrey Leblanc

Audrey Leblanc est docteure en histoire et historienne de la photographie, chercheuse associée à l’EHESS et à l’INA. En 2018, elle a publié Icônes de Mai 68 : les images ont une histoire, catalogue de l’exposition éponyme à la BnF, directement issue de ses travaux de thèse et dont elle était commissaire avec la conservatrice Dominique Versavel. Elle renouvelle l’expérience de commissariat autour d’Élie Kagan photographe indépendant 1960-1990 à La Contemporaine, Nanterre Université en 2022 (jusqu’au 7 mai) avec le conservateur Cyril Burté. Lauréate de plusieurs bourses de recherches postdoctorales, elle travaille à l’écriture de l’histoire et la fabrique de l’actualité par le biais d’une histoire culturelle et sociale de fonds de photographies médiatiques (1960-80).

Portraits d’enfance de Cyril Burté

Cyril Burté est conservateur des bibliothèques à La contemporaine. Après des études d’histoire il choisit le métier de bibliothécaire, d’abord à la Bibliothèque nationale de France, puis dans les bibliothèques universitaires. Il intègre ensuite La contemporaine (ex BDIC), où il est chargé des collections photographiques (dont le fonds Kagan) de 2012 à 2019. Il est depuis lors responsable des archives audiovisuelles et numériques natives.

Le portrait chinois d’Audrey Leblanc & Cyril Burté

Si j’étais une œuvre d’art : May B, Maguy Marin ; Horses, Patti Smith.
Si j’étais un musée : La maison rouge, Paris ; Musée Saint-Roch, Issoudun.
Si j’étais un·e artiste : Annie Ernaux ; James Baldwin.
Si j’étais un livre : Retour à Reims, Didier Eribon – Se ressaisir, Rose-Marie Lagrave.
Si j’étais un film : Happy Together, Wong Kar-Wai ; Vers la tendresse, Alice Diop.
Si j’étais un morceau de musique : Strange Love, Depeche Mode ; Times Square, Marianne Faithfull.
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : mon petit chat.
Si j’étais une citation : « Si l’on souhaite vraiment parler d’art et de censure, qu’on s’émeuve des milliards d’œuvres de femmes, de paroles, de regards dont on est privé depuis des siècles. A chaque fois que quelques-unes menacent de ne pas aller voir le film d’un grand homme, c’est l’émoi. Où est l’effroi face aux millions d’œuvres manquantes ? L’humanité […] crève de cet imaginaire confisqué par quelques-uns ». – Alice Coffin, Le génie lesbien, Paris, Grasset, 2020 p. 221
Si j’étais un sentiment : le désir ; curiosité.
Si j’étais un objet : un boa à plumes.
Si j’étais une expo : Color Line, au Quai Branly ; Qui a peur des femmes photographes ? au Musée d’Orsay.
Si j’étais un lieu d’inspiration : Mont Gargan, Limousin ; Le Vercors.
Si j’étais un breuvage : café ; un verre d’eau fraîche.
Si j’étais un héros: Toni Morrison ; Chiron dans Moonlight.
Si j’étais un vêtement : un chapeau melon ; des bottes de cuir.
Si j’étais une couleur : purple.

CARTES BLANCHES DE NOS INVITÉ·ES

Carte blanche à Audrey Leblanc : Étude sur la diversité des représentations dans la presse par le collectif La part des femmes (mardi 05 avril 2022)
Carte blanche à Cyril Burté : Marie-Pierre Dieterlé, photographe (mercredi 06 avril 2022)
Carte blanche à Audrey Leblanc : La Ciudad de los fotografos de Sebastian Moreno, 2006, produit par Las Peliculas del pez (jeudi 07 avril 2022)
Carte blanche à Cyril Burté : Yves Monteil, Police, paysages et résistances, Les ateliers boh’m, 2019 (vendredi 08 avril 2022)

INFORMATIONS PRATIQUES

mer19jan(jan 19)9 h 00 minsam07mai(mai 7)17 h 15 minÉlie Kagan, photographe indépendant (1960-1990)La contemporaine - Campus de l’Université Paris Nanterre, 184, cours Nicole Dreyfus 92 000 Nanterre

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e