NewsPhoto

Olivia Arthur est la première lauréate du Fonds de soutien au livre photo jeunesse de l’Institut pour la photographie

Temps de lecture estimé : 3mins

Suite à un appel à candidatures lancé en novembre dernier à destination des artistes internationaux dans le but d’apporter une aide à la réalisation d’un projet inédit d’ouvrage jeunesse francophone, l’Institut pour la photographie vient de dévoiler le nom de la première lauréate de ce Fonds de soutien. Il s’agit de la photographe documentaire Olivia Arthur, membre de l’avence Magnum pour son projet intitulé « Lee and the Sea Things » qui aborde avec sensibilité la question du suicide.

Grâce au mécénat de l’éditrice Frédérique Destribats, ce Fonds de soutien au livre photo jeunesse de l’Institut pour la photographie permet de soutenir la conception et la réalisation d’un projet inédit d’ouvrage pour les enfants et/ou les adolescents (6-18 ans) avec une dotation de 10 000 €. Decernée tous les deux ans, cette aide à l’édition est ouverte aux auteur·ices, artistes, photographes et graphistes du monde entier, sans limite d’âge.

La première lauréate de ce nouveau dispositif est la photographe britannique Olivia Arthur, avec son projet Lee and the Sea Things (Lee et les choses de la mer) qui aborde la question du suicide à travers l’histoire d’une petite fille qui essaye de comprendre pourquoi elle n’a pas de maman, et rencontre les « choses de la mer » qui l’ont emportée. Réalisé à partir de photo-collages, cet ouvrage subtil et sensible verra le jour d’ici la fin octobre 2025.

Planche du projet d’édition jeune public Lee and the Sea Things (titre original) d’Olivia Arthur. © Olivia Arthur, 2024

Lee and the Sea Things

À la suite du suicide d’une amie proche, qui avait été atteinte d’une dépression sévère pendant plusieurs mois, Olivia Arthur a voulu créer un livre pour sa fille de trois ans, afin de lui faire part de sa conception des faits. Réalisé sur plusieurs années en raison de la dimension sensible du sujet, ce projet, qui diffère de la pratique habituelle de la photographe, associe le collage et le coloriage. C’est en février 2022 qu’Olivia Arthur l’a finalisé et l’a présenté à la fille de son amie décédée, alors âgée de 10 ans.
Lee and the Sea Things est un projet profondément personnel que la photographe a décidé de diffuser et de partager, en particulier avec les enfants qui ont perdu un parent ou dont les parents souffrent de troubles mentaux.

Olivia Arthur est une photographe documentaire dont le travail traite des individus ainsi que de leurs identités personnelles et culturelles. Dans sa pratique, elle expérimente avec des formes variées la capacité de la photographie à raconter des histoires complexes. Son travail est régulièrement exposé à l’international et fait partie de plusieurs collections institutionnelles au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse. Elle est cofondatrice de Fishbar, une maison d’édition et un espace dédié à la photographie à Londres. Elle est membre de Magnum Photos et en a été la présidente de 2020 à 2022.

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

News

L’IA dépassée par la réalité

Chaque année, les 1839 Awards récompensent des photographes du monde entier dans plusieurs sections dans la catégorie amateur et professionnelle. Les lauréats ...

En voir plus dans News