Temps de lecture : 1 minute et 55 secondes

A l’occasion du double anniversaire célébrant l’inscription de plusieurs sites et monuments de Reims sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, la ville a invité 5 photographes à revisiter son patrimoine sous la houlette de Gabriel Bauret, commissaire d’exposition. L’exposition « Patrimoines revisités » est présentée au public au Cellier jusqu’au 31 décembre 2016.

C’est lors d’une visite confidentielle que nous nous rendons au Cellier, nouvel espace pluriculturel ouvert en 2015, dans un bâtiment édifié en 1898 par la maison Jules Mumm, qui servait alors de lieu de stockage pour les bouteilles de champagne. Le lieu est somptueux : la façade est inscrite au titre des monuments historiques, quant à son lieu d’exposition il se trouve en sous sol, dans une sublime cave voutée dont la pierre brute est apparente. Inauguré l’an passé par Georges Rousse, génie de l’anamorphose, l’espace d’exposition se concentre essentiellement sur une programmation de photographie et d’art urbain.

Exposition Claudio Sabatino

Exposition Claudio Sabatino

La visite de l’exposition « Patrimoines revisités » débute avec une traversée de la ville par Claudio Sabatino (1967, Italie). Ses photographies, réalisées à la chambre, nous emmènent de la cathédrale Notre-Dame, au quartier du chemin vert; il explore la surface et les souterrains de la ville. Il réinscrit ainsi, le patrimoine et les monuments dans leur milieu urbain.

Ensuite c’est au tour de Jordi Bernardo (1966, Espagne), de poser son regard sur la ville. Il s’est intéressé à l’aspect baroque de Reims, sa démarche est subtile et décalée avec un point de vue volontairement frontal.

Exposition Jordi Bernardo

Exposition Jordi Bernardo

Nous arrivons ensuite dans un espace beaucoup plus sombre, seuls les petits tirages accrochés aux cimaises sont éclairés. On retrouve ici la signature de Sophie Zénon (1965, France), avec une galerie de portraits de statues qui habitent le Palais du Tau.

Le temps de changer de salle et d’ambiance, nous voici devant les œuvres d’Arno Gisinger (1964, Autriche). De grands tirages en plexiglas rétroéclairés sont directement posés à même le sol – placés comme des vestiges que l’on conserve. Avec « Archéologies », le photographe sonde l’histoire de la ville, pour la faire revivre au travers de lieux, de détails et de fragments.

L’exposition se termine avec le travail de Paolo Verzone (1967, Italie) qui est parti à la rencontre de rémois. Il portraitise, dans une mise en scène hiératique volontaire, une sélection de personnalités qui vivent et font vivre le patrimoine de la ville.
Le photographe est également exposé dans la région, à Epernay, avec sa série Confraternités.

Un dernier espace a été installé, pour présenter les 5 photographes qui ont participé au projet. On y retrouve la biographie des artistes mais aussi et surtout des modules sur lesquels ont découvre une sélection d’ouvrages de leur auteur.

Tous les tirages de l’exposition ont été réalisés par le laboratoire Picto.

EXPOSITION
Patrimoines revisité
Reims, le regard de cinq photographes
17 septembre au 31 décembre 2016
Le Cellier
4, bis rue de Mars
51100 Reims
France
http://www.reims.fr/le-cellier

Confraternités
Paolo Verzone
Jusqu’au 17 janvier 2016
Office de Tourisme Epernay ‘Pays de Champagne’
7, avenue de Champagne
51200 Epernay
http://habitsdelumiere.epernay.fr

CATALOGUE
Patrimoines revisités
Reims, le regard de cinq photographes
Auteurs : Gabriel Bauret & François Barré
20 x 25 cm
88 pages
ISBN : 978-2-919507-57-3
20€

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X