Temps de lecture : 2 minutes et 0 secondes

Jusqu’au 28 février prochain, le centre d’art et de nature de Chaumont-sur-Loire accueille la seconde édition de Chaumont-Photo-sur-Loire. Un parcours de cinq expositions photographiques au milieu d’un domaine époustouflant, sur les bords de Loire. Les cinq artistes invités entretiennent un rapport poétique avec la nature, ils ont tous un point commun, celui d’élaborer des techniques expérimentales dans leur travaux…

Un domaine dédié à la nature au travers la création artistique contemporaine

Son château et ses immenses jardins font de ce domaine un exceptionnel terrain de jeux pour les artistes. Et c’est Chantal Colleu-Dumond, directrice de ce centre d’art unique qui est l’initiatrice du programme d’expositions Chaumont-Photo-sur-Loire. Depuis 2008, le centre – dont le fil rouge est la nature et le paysage – a passé plus de 80 commandes à des artistes, et a organisé une centaine d’expositions, et la photographie y a toujours parfaitement trouvé sa place. Cependant, et pour donner une meilleure résonance à l’image, elle a souhaité consacrer un événement spécialement dédié au médium et c’est ainsi qu’est née, il y a deux ans, la première édition de Chaumont-Photo-sur-Loire… Dorénavant les beaux jours seront consacrés à l’art contemporain, avec notamment la présentation d’installations dans les jardins, pour faire place l’hiver à la photographie dans les galeries du château et dans la ferme.

Une seconde édition tournée vers la photographie expérimentale

Cette nouvelle édition rassemble cinq photographes internationaux. La première, Juliette Agnel, est une photographe française qui nous offre des paysages de l’extrême ramenés du Groenland, territoire à la fois sublime et hostile. Pour la première fois sont rassemblées en très grand format une sélection de tirages issue de « Nuits étoilées » et « Portes de Glace ». Ces deux séries se situent dans une même continuité et nous enveloppent à travers le temps et l’espace. Davide Quayola, un artiste italien, travaille en numérique de manière presque scientifique. Il a photographié les arbres du domaine à l’aide d’un scanner laser 3D. Le résultat est particulièrement étonnant, on a l’impression de découvrir des arbres enneigés, alors que chaque point blanc tridimensionnel n’est en réalité que la retranscription d’une donnée. Le photographe finlandais Santeri Tuori quant à lui, entretien une relation obsessionnelle avec une forêt proche d’Helsinki. Depuis huit à dix ans, il retourne dans cette forêt pour photographier à chaque fois les mêmes arbres, puis en superpose les clichés. L’image finale absorbe ainsi un même sujet sur une temporalité étendue, saison après saison et année après année… Robert Charles Mann, est un photographe et un grand tireur américain (il a notamment collaboré avec Helmut Newton, Mary Ellen Mark, Peter Lindbergh, Sheila Metzner ou encore Dennis Hopper…), il vit entre Los Angeles, Paris et… Chaumont-sur-Loire. Il expose ici le résultat d’une résidence au domaine. Il a posé des solargraphes, en divers points du domaine. On retrouve donc sur ces images, les enregistrements des courbes du soleil six mois durant, du solstice d’hiver au solstice d’été. Le résultats et les couleurs obtenus sont étonnants…
Le dernier photographe est Alex MacLean, un américain  réputé pour ses clichés aériens. Il a réalisé un travail autour des Châteaux de la Loire dans le cadre du 500ème anniversaire de la Renaissance. Des images en hauteur des châteaux et des jardins, qui offrent un nouveau point de vue patrimonial de ce trésor de l’humanité !

http://www.domaine-chaumont.fr

INFORMATIONS PRATIQUES

sam17nov(nov 17)0 h 00 min2019jeu28fev(fev 28)0 h 00 minChaumont-Photo-sur-LoireDomaine de Chaumont-sur-Loire Centre d'Art et de Nature, Ferme du Château 41150 Chaumont-sur-LoireType d'événement:Exposition,Photographie

X
X