639 Views |  1

Sylvie Grumbach, fondatrice de l’agence presse 2e Bureau, est notre invitée

Temps de lecture : 1 minute et 34 secondes

Cette semaine, à l’occasion des 35 ans de l’agence de relation presse et de communication 2e Bureau, nous accueillons Sylvie Grumbach. Tout droit venue de la mode et de la musique, c’est en 1984 qu’elle étend son champ d’action à l’art, le documentaire et bien sûr, la photographie. Jusqu’à vendredi, elle partagera avec nous ses coups de cœur…

Née près d’une décennie après ses deux frères, Didier et Tiennot, « la petite » ne le reste pas bien longtemps. Une enfance pleine de bonnes manières, la pensée socialiste de l’oncle Mendès en tête et Sylvie saute à pieds joints dans la mode et dans la nuit. Ce sera très vite l’avant-garde avec Créateurs & Industriels, puis Le Palace dont elle est l’un des cinq co-fondateurs. Mélanges des gens et genres, des styles et des univers, Sylvie fait de cette combinaison l’ADN de son travail. A la mort de Fabrice Emaer en 1983, j’étais un peu désoeuvrée. J’ai quitté le Palace et en 84, j’ai monté 2e BUREAU. »
Après la mode et la musique, son champ d’action dans la communication s’étend à d’autres formes de culture : l’art, le documentaire et bien sûr, la photographie.
Depuis 35 ans, avec 2e BUREAU, elle gère l’image de lieux culturels et accompagne, créateurs, artistes, photographes, selon ses affinités, ses coups de cœur et son instinct.
http://2e-bureau.com

Le portrait chinois de Sylvie Grumbach

Si j’étais une œuvre d’art : L’œuvre de James Turrell
Si j’étais un musée ou une galerie : le Centre Pompidou
Si j’étais un(e) artiste : une chorégraphe
Si j’étais un livre : « Écoutez nos défaites »   de Laurent Gaudé
Si j’étais un film : « Le chagrin et la pitié » de Max Ophüls
Si j’étais un morceau de musique : « Purple Rain » de Prince
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : une photo d’enfance
Si j’étais une citation : « Qui veut déplacer une montagne commence par déplacer des petites pierres ». Confucius
Si j’étais un sentiment : la sincérité
Si j’étais un objet : un vase
Si j’étais une expo : Alaïa à la Villa Borghèse
Si j’étais un lieu d’inspiration : mon lit et Le Palace
Si j’étais un breuvage : une bonne vodka
Si j’étais un héros/héroïne : Pierre Mendès France
Si j’étais un vêtement : un pantalon

Suivre les cartes blanches de notre invitée

> Carte blanche à Sylvie Grumbach : le festival Visa pour l’image (le mardi 2 avril 2019)
> Carte blanche à Sylvie Grumbach : Jean-Paul Goude (le mercredi 3 avril 2019)
> Carte blanche à Sylvie Grumbach (le jeudi 4 avril 2019)
>Carte blanche à Sylvie Grumbach (le vendredi 5 avril 2019)