741 Views |  1

Carte blanche à Sylvie Grumbach : le Festival Visa pour l’image

Temps de lecture : 1 minute et 15 secondes

Pour sa première carte blanche notre invitée de la semaine, la fondatrice de l’agence de relation presse et de communication 2e Bureau, Sylvie Grumbach nous parle du festival Visa pour l’Image de Perpignan qui soufflera ses 30 bougies. 2019 célébrera également 30 années de collaboration entre l’agence et le festival de photojournalisme…

Parmi les événements photographiques que j’aime, et ils sont nombreux, Visa pour l’Image est sans doute celui qui marque le plus ma vie, tant professionnelle que personnelle.
Depuis sa création en 1989, 2e BUREAU s’occupe des RP et de la presse du festival. Depuis 30 ans, je m’installe fin août pour trois semaines avec une partie du bureau à Perpignan, qui demeure depuis la capitale mondiale du photojournalisme.
Complicité, amitié, professionnalisme, transmission sont des valeurs que nous partageons avec Jean-François Leroy, directeur du festival.
C’est chaque année une plongée vertigineuse au cœur de l’actualité. C’est aussi LE rendez-vous des photojournalistes internationaux avec qui nous partageons la joie de se retrouver. Ils racontent en images la violence humaine. Le festival leur donne la parole, lors de rencontres, de visites d’exposition ou d’interviews. Les entendre raconter notre monde insondable me touche profondément.
Je me suis fait de vrai.e.s ami.e.s, j’en rencontre tous les ans de nouveaux.

Je me souviens que pour la première édition du festival, en 1989, sans affiches ni publicité, nous avions opté pour une communication très directe, pour informer les habitants de Perpignan. À bord d’un véhicule municipal, équipé d’un hygiaphone, nous parcourions la ville pour annoncer au public les toutes premières soirées de projections. Un vrai barnum ! Le public a rejoint les professionnels, et ces soirées furent un succès, et le demeurent aujourd’hui.

C’est d’ailleurs une photo des soirées de projections que j’ai choisi pour cette carte blanche. Elle est réalisée par Mazen Saggar, qui participa il y a 7 ans à la première édition de « Transmission pour l’image », masterclass pour donner des clés sur une profession extrême. Mazen est devenu depuis le photographe officiel du festival, et aussi un ami.

https://www.visapourlimage.com/