L'InterviewPhoto

Conversation avec Fred Stucin autour d’Only Bleeding

Temps de lecture estimé : 3mins

Nous vous présentions l’ouvrage dans notre édition de mardi dernier. La première monographie de Fred Stucin s’intitule “Only Bleeding”. Ce travail, tout récemment exposé à la Galerie Vu’, nous livre une réalité de Las Vegas éloignée des Casinos ou autres palaces lumineux et gigantesques si caractéristiques de cette ville hors norme… Il nous livre ici un travail en noir et blanc de pure street photography.

« J’aimerais qu’il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés ; des lieux qui seraient des références, des points de départ, des sources… De tels lieux n’existent pas. (…) L’espace est un doute : il me faut sans cesse le marquer, le désigner ; il n’est jamais à moi, il ne m’est jamais donné, il faut que j’en fasse la conquête. » Perec

Las Vegas. Ville de jeu, de néons, de débauche et d’exagération. Pourtant rien de tout cela dans le livre du photographe portraitiste Frédéric Stucin. Il rassemble des images réalisées à Las Vegas entre 2011 et 2017Downtown et le long du Strip, ce boulevard où se concentrent 35 à 40 millions de visiteurs par an. Mais de cette ville mirage finalement il est peu question.

En noir et blanc pour aller à l’essentiel et gommer tout malentendu documentaire, au format horizontal pour en accentuer la dimension cinématographique, tel un long travelling mémoriel à la façon du début de Down By Law par Jim Jarmusch, mais dont chaque image laisserait à chaque fois le lecteur libre d’inventer ses propres souvenirs : ces images n’expliquent rien, elles constatent. Dans la plus pure ligne de la Street Photography, elles sondent l’âme d’une ville somme toute imaginaire, prennent le pouls de son bourdonnement, du mouvement, de l’errance, de la solitude et des marges. Elles ressemblent aux souvenirs de jours heureux auxquels celui qui se souvient n’aurait pas participé, qui auraient passé sans lui et dont il ne parviendrait à glaner que débris fatigués.

A LIRE : 
Only Bleeding de Fred Stucin aux éditions le Bec en l’Air

INFORMATIONS PRATIQUES
Only Bleeding
Fred Stucin
Textes François Cheval
24 × 19 cm
ISBN : 978-2-36744-128-3
https://www.becair.com/produit/only-bleeding/

Pascal Therme
Les articles autour de la photographie ont trouvé une place dans le magazine 9 LIVES, dans une lecture de ce qui émane des oeuvres exposées, des dialogues issus des livres, des expositions ou d’événements. Comme une main tendue, ces articles sont déjà des rencontres, polies, du coin des yeux, mantiques sincères. Le moi est ici en relation commandée avec le Réel, pour en saisir, le flux, l’intention secrète et les possibilités de regards, de dessillements, afin d’y voir plus net, de noter, de mesurer en soi la structure du sens et de son affleurement dans et par la forme…..

    You may also like

    En voir plus dans L'Interview