Temps de lecture : 1 minute et 37 secondes

Populaire et fédérateur, le foot, formidable levier d’intégration peut se révéler un redoutable instrument politique. Après le MUCEM de Marseille, c’est au tour de l’Institut du monde arabe à Paris de s’attaquer au mythe du ballon rond. Il ne déroge pas à la règle quand on voit l’omniprésence du Qatar, propriétaire du Paris Saint Germain et organisateur de la prochaine Coupe du monde en 2022, faisant l’impasse sur son rival.

Mais de nombreux épisodes inédits sont réactivés dans les 11 temps forts du parcours qui se veut récréer les conditions immersives d’un stade.

« S’électionner des histoires emblématiques, anciennes et récentes, des personnes, des moments, qui permettent toutes, à travers un exemple précis, d’ouvrir sur une thématique transversale partagée par plusieurs pays arabes » comme le résume Aurélie Clemente-Ruiz, commissaire de l’exposition qui entend élargir le public habituel du musée.

Le célèbre joueur marocain Lari Ben Barek, l’impact de l’équipe du FLN dans l’indépendance de l’Algérie, le poids des ultras et les Printemps Arabes (épisode tragique de Port-Saïd), le Club libanais de Nejmeh (documentaire de 2015) le Caire et ses passions mais aussi le football féminin en Jordanie, le cas de la Palestine, l’épisode français Black Blanc Beur et la campagne SOS Racisme, pour finir sur les maquettes du futur stade du Qatar en 2022 et l’aspect marketing globalisé du Paris Saint-Germain qui dénote un peu de la rigueur scientifique de l’ensemble. Du poids des sponsors et financements dans ce monde sportif !

Objets iconiques et documents d’archives que l’on retrouve également dans le volet consacré aux 100 ans de la Fédération française de football (FFF) : trophées des coupes du monde, chaussures de Zinédine Zidane ou d’Antoine Griezmann, maillot de Didier Deschamps et de Kylian Mbappé ou le Ballon d’Or de Raymond Kopa.

Photographies et installations (sublime film « Zidane, un portrait du XXIe siècle » de Philippe Parreno) alternent pour susciter souvenirs et instants de ferveur populaire. Vous pourrez composer votre XI de légende à partir d’un panel d’entraîneurs et de joueurs, découvrir le Lauréat du Prix pour la jeune création contemporaine des Amis de l’IMA : l’artiste marocain Yoriyas, âgé de 34 ans ou même démarrer une partie sur le city stade du parvis de l’IMA !

A signaler également, séances de vidéo-mapping chaque soir sur la façade de Jean Nouvel de l’artiste Caspar, produites par ATHEM, autre partenaire important.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Foot et monde arabe
Du 10 avril au 21 juillet 2019
Exposition sur 1000 m2, niveau 1 et 2
Un espace de jeu sur le parvis de l’IMA
1, rue des Fosses Saint-Bernard
Place Mohammed V
75005 Paris
Plein tarif : 12 € / tarif réduit : 10 €
Ateliers de création en famille pendant les vacances
Billetterie sur place et sur le site internet :
http://www.imarabe.org

X
X