296 Views |  1

Cloture de l’expo « Documenter L’éphémère »

Temps de lecture : 37 secondes

Aujourd’hui, c’est le dernier jour pour voir l’exposition Documenter L’éphémère au Goethe-Institut Paris. La collection Regard englobe des œuvres des débuts de la photographie jusqu’aux années 1990. Elle s’intéresse particulièrement à Berlin et à la photographie allemande et comprend entre autres des œuvres de Hein Gorny, Lotte Jacobi, Siegfried Lauterwasser, Heinrich Riebesehl, Toni Schneiders, Friedrich Seidenstücke ainsi que Paul Almasy, Bruno Barbey et Robert Capa.

Lors de l’exposition parisienne, quatre photographes sont présentés Margret HoppeRainer KönigManfred Paul et Ulrich Wüst. À travers l’acte photographique, leurs travaux thématisent le moment qui suit un événement historique, en faisant référence rétrospectivement à des périodes qui ont mené à des bouleversements tels le Mur de Berlin.

Les positions varient en allant de l’arrêt sur image à la documentation des transformations comme lors d’un protocole. Les prises de vue sont souvent à la fois la préscience et l’attente d’une transformation. Elles documentent aussi un moment de vide qui succède à une transformation, dans lequel ce qui suivra n’est pas encore palpable.