Temps de lecture : 2 minutes et 15 secondes

C’est dans l’écrin ultra glamour de la Villa Noailles sur les hauteurs de Hyères conçue par l’architecte Robert Mallet-Stevens pour Marie-Laure et Charles de Noailles arbitres de la Café Society, que l’exposition Houses for Superstars dessine les ressorts de telles commandes, motivations de leurs architectes et une certaine cartographie des maisons des gens célèbres. Personnalités emblématiques et prescripteurs les stars ou beautiful people aiment donner le ton et s’entourer des meilleurs.

Que ce soit dans le cinéma ou la littérature nombreuses sont ces maisons (Citizen Kane, The Great Gatsby..) qui hantent nos imaginaires. La Villa Malaparte à Capri dans le Mépris de Godard n’est-elle pas devenue un personnage à soi tout seul ?

-Qui sont ces couples emblématiques stars-architectes ? telle est la première partie de l’exposition avec comme projets présentés :
Adolf Loos pour Joséphine Baker
Barry Dierks pour Maxine Elliott
Horace Gifford pour Calvin Klein
Luis de Garrido pour Naomi Campbell
Ora Ito pour AIR
OMA / Rem Koolhaas pour Vincent Gallo
Philippe Starck pour Wim Wenders
Adam Charlap Hyman & André Herrero “The Follies of Charlap Hyman & Herrero, Cultured Magazine, 12-03-2018”

-House for a superstar, l’origine

-« House for a superstar » est le nom de la compétition lancée en 1975 par Arata Isozaki dans la revue Japan Architects. Plus de trois cents architectes internationaux dessinent des projets pour une vedette de leur choix. Hans Hollein propose des mausolées pour Jésus-Christ, Cléopâtre, Lénine et un remake du Taj Mahal pour Aristote Onassis. Gian Piero Frassinelli conçoit une capsule afin de protéger la star des stars, le David de Michel-Ange. Les autres propositions mettent en scène les demeures de Brigitte Bardot, Raquel Welch ou David Bowie.

-Le remake : 6 commandes architecturales inédites

Comme un remake, la Villa Noailles propose à six jeunes agences d’architectes de concevoir, d’imaginer et de documenter les villas idéales de six célébrités aux pratiques, aux univers et aux degrés de notoriété multiples. Ces propositions seront présentées dans le cadre de l’exposition.

-La Cupola, commandes photographiques inédites

A l’occasion de l’exposition, la villa Noailles invite deux photographes à réaliser chacun une série inédite à La Cupola conçue par Dante Bini pour Monica Vitti et Michelangelo Antonioni en Sardaigne. François Halard et Romain Courtemanche se sont rendus en Sardaigne en janvier 2020, l’un pour la première fois et le second pour compléter une série publiées par le magazine M Le Monde en 2015.

Hanté par les plages de Sardaigne découvertes lors du tournage du Désert rouge, Antonioni commande à Bini la construction d’une maison sur la Costa Paradiso. La condition imposée : ne jamais en publier les images ni l’adresse de la villa. L’architecte accepte.
Les deux hommes passent une semaine sur les lieux, afin de s’imprégner de ce qui, pour Antonioni, doit être l’essence de la maison : « Je veux sentir l’odeur des rochers ». La maison doit être un « environnement sculptural », une coquille vide selon l’idée formulée par ceux qui y vivent.
La villa est réalisée en une journée de 1964, selon le système de construction semi-sphérique en béton. Du granit local est ajouté au ciment pour rapprocher sa couleur de celle des rochers alentour. Le sommet du dôme est découpé selon une forme libre, créant un jardin central planté de fleurs et de végétation locale, baigné de soleil et de pluie.
La maison d’été devient une maison de toutes saisons, sauf pour Monica Vitti, que la crainte de l’avion comme du bateau éloigneront de la « somptueuse lune léopardienne en béton » créée par Dante Bini (Lucio Fontana).

INFOS PRATIQUES :
Houses for Superstars
jusqu’au 15 mars 2020
Villa Noailles
Centre d’art d’intérêt national
Montée Noailles
83400 Hyères
https://villanoailles-hyeres.com/

X
X