Temps de lecture : 56 secondes

Les Rencontres de Bamako, biennale africaine de la photographie, s’exportent à l’Orangerie du Domaine de Chamarande deux mois durant. Cette exposition se conjugue au féminin puisqu’elle présente les travaux de deux collectifs présentés dans le cadre de la programmation officielle de la 12ème édition de la manifestation avec l’association des femmes photographes du Mali, le collectif panafricain MFON (Women Photographers of the African Diaspora).

Depuis 1994, la biennale des Rencontres de Bamako promeut les artistes africains dans le domaine de la photographie africaine contemporaine. En novembre dernier, la manifestation célébrait ses 25 ans et sa 12ème édition ! À cette occasion, 85 photographes et collectifs ont été sélectionnés par le directeur artistique, Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, et les trois commissaires Aziza Harmel, Astrid Sokona-Lepoultier, et Kwasi Ohene-Ayeh. De cette édition anniversaire, ce sont deux collectifs qui ont été choisis pour cette exposition chamarandaise. Construite en partenariat avec le Ministère de la culture du Mali, l’Institut français et l’Ambassade de France à Bamako, elle est met à l’honneur les femmes avec l’association des femmes photographes du Mali et le collectif panafricain Women Photographers of the African Diaspora. On y découvre également le travail de la photographe Nigérienne Adeola Olagunju, lauréate du prix Seydou Keïta 2019. Elle est d’ailleurs actuellement invitée en résidence au sein du Domaine de Chamarande jusqu’en avril prochain.

INFORMATIONS PRATIQUES
Rencontres de Bamako, biennale africaine de la photographie
Du 1er février au 29 mars 2020
A l’Orangerie du Château
Domaine départemental de Chamarande
38, rue du Commandant Arnoux
91730 Chamarande
Entrée gratuite
Mercredis de 14h à 18h – Samedis et dimanches de 13h à 18h
https://www.chamarande.essonne.fr

X
X