L'Invité.e

Carte blanche à Stéphane Brasca : Prix Swisslife à 4 mains, l’un des prix les plus innovants dans la photo

Temps de lecture estimé : 3mins

Pour sa troisième carte blanche, notre invité de la semaine, le directeur de publication de De l’Air, Stéphane Brasca, nous parle du Prix Swisslife à 4 mains, l’un des prix les plus innovants dans la photo. Dont l’œuvre créée par le photographe Edouard Taufenbach et le compositeur Régis Campo, lauréats de cette nouvelle édition, sera bientôt présentée à la Galerie Thierry Bigaignon.

Depuis quelques années, l’univers de la photo compte de nouveaux acteurs, extrêmement bienvenus dans un secteur certes à la mode mais en mode crise… Cartes blanches, résidences, prix, concours se sont multipliés sous l’impulsion d’entreprises, de fondations, d’associations. Pour les photographes qui prennent le temps de candidater, c’est l’opportunité nouvelle de débuter un travail, de le poursuivre ou de le finaliser, tout en étant rémunéré et bien souvent exposé, publié etc. HSBC avait ouvert la voie il y a 25 ans en créant un prix encore référent, récompensant chaque année deux photographes “émergents”.

Dans la foulée, de nombreuses initiatives ont vu le jour. Impossible de les citer toutes! Soyons encore subjectifs et citons celles avec qui de l’air collabore particulièrement: la Résidence BMW à l’école de Gobelins orchestrée par Maryse Bataillard avec le soutien de la conseillère photo Chantal Nedjib, l’extraordinaire Fondation les Treilles à Tourtour dans le Var, dont le thème de leur résidence est la Méditerranée, Gares & Connexions, prolongation en gare de multiples expos ou festivals, le Prix Eurazeo qui a subi l’an dernier un beau lifting, la Carte Blanche PMU, l’un des plus beaux projets dans la photo contemporaine, mené par Françoise Vogt et stoppé net dans son élan…

Le prix SwissLife à 4 mains, créé par la Fondation SwissLife en 2014 est l’un des plus innovants. Il associe la photographie à la musique. Défendu avec brio par Nathalie Martin, ce prix récompense deux lauréats qui créent en quelques mois une œuvre originale. Très bien doté, très bien accompagné, ce prix sur sur-mesure se restitue sous la forme d’un livre-disque (édité par Filigranes) et d’expositions durant deux ans. Le photographe Edouard Taufenbach et le compositeur Régis Campo sont les deux derniers lauréats. Leur beau projet, Le bleu du ciel, sera dévoilé du 12 au 15 novembre au salon Approches avant de partir en tournée à Roubaix, Bordeaux, Paris encore, Arles… Au début du magazine de l’air, axé à l’époque davantage sur le reportage du fait notamment de la pratique de ses fondateurs, notre base line était “d’un monde à l’autre”. Le croisement des cultures du prix SwissLife à 4 mains fait écho à ce désir d’éclectisme revendiqué encore et toujours par le magazine “qui donne à voir”.

INFORMATIONS PRATIQUES

mer09déc(déc 9)12 h 00 minmer23(déc 23)19 h 00 minLe Bleu du CielÉdouard Taufenbach & Régis CampoGalerie Thierry Bigaignon, 9 rue Charlot 75003 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e