Temps de lecture : 1 minute et 19 secondes

Pour sa troisième carte blanche, la photographe Carolle Benitah, nous présente l’exposition « L’Epaisseur du Temps » visible actuellement et jusqu’au 7 novembre à la Galerie Topographie de l’Art, dans le Marais. Une exposition collective de 12 artistes venus explorer et expérimenter les limites de la photographie et curatée par Catherine Rebois. Son travail compte parmi les œuvres exposées aux côtés notamment, de celles de Corinne Vionnet.

Il se tient en ce moment à Paris à la galerie Topographie de l’Art, une exposition collective « Épaisseur du temps » dont le commissariat est assurée par Catherine Rebois et à laquelle je participe.
Cette exposition qui réunit 12 artistes (Julien Benard, Carolle Bénitah, Katrien De Blauwer, Juliana Borinski, Gaëlle Choisne, Oleg Dou, Gabriella Morawetz, Catherine Rebois, Sophie Ristelhueber, Georges Rousse, Danilla Tkachenko, Corinne Vionnet) s’articule autour des notions d’instant, de durée, de répétition et interroge la question de temporalité pour la photographie.

Exposition In Situ, Corinne Vionnet

Il s’agit de vivre une expérience subjective du temps, dans toute son épaisseur. Un temps suspendu, étiré, comprimé ou encore lent.
« Ce sont précisément des déplacements du temps qui vont nous intéresser pour cette exposition » dit la commissaire Catherine Rebois.

Exposition In Situ, Carolle Bénitah

Si je convoque les souvenirs du passé pour les faire miens, Katrien De Blauwer réalise des assemblages à partir de vieux journaux, et font remonter à la surface l’érotisme lié à la représentation des femmes.
Julien Benard fixe son objectif sur la vie bureautique, précisément dans l’espace du photocopieur.
Juliana Borinski travaille la matière même de la photographie.
Gaëlle Choisne fige des instants photographiques dans de la matière. Oleg Dou anticipe sur une possible mutation dans le temps.
Gabrielle Morawetz construit une installation qui occupe la place centrale dans la galerie et fait dérouler devant nos yeux un film argentique agrandi.
Sophie Ristelhueber explore les traces laissées par le passé et Danila Tkachenko utilise les vestiges d’un passé révolu pour donner une épaisseur à la grande Histoire.
Catherine Rebois superpose des clichés à la recherche d’une possible identité.
Georges Rousse travaille sur la matière même des lieux pour en laisser une trace.
Corinne Vionnet compresse un flot d’images trouvées sur Internet pour en créer une nouvelle qui condense et réinterpréte tous les clichés.

Exposition In Situ, Gabriela Morawetz

INFORMATIONS PRATIQUES

sam05sep(sep 5)0 h 00 minsam07nov(nov 7)0 h 00 minÉpaisseur du temps - PhotographiqueExposition CollectiveTopographie de l'art, 15 rue de Thorigny 75003 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

X
X