NewsPhoto

Christian Caujolle nommé conseiller artistique de la Galerie du Château d’Eau

Temps de lecture estimé : 3mins

La Galerie du Château d’eau a ouvert ses portes à Toulouse en 1974 sous l’impulsion du photographe Jean Dieuzaide. Il s’agissait alors de la première galerie municipale consacrée à la photographie, avec une programmation exigeante d’expositions de photographies d’auteurs, accompagnées de catalogues, d’une bibliothèque spécialisée et d’une collection. Fin 2018, face à une décision de la Mairie d’ouvrir le lieu à la concurrence, la galerie risquait de disparaître. Deux ans plus tard, le lieu semble sauvé et un nouveau directeur artistique vient d’être nommé, il s’agit de Christian Caujolle.

Les deux ans qui se sont écoulés ont été particulièrement difficiles pour l’ensemble de l’équipe de la Galerie du Château d’Eau. Jean-Marc Lacabe, son directeur depuis 2001, nous confiait “Nous portons les choses à bout de bras, nous sommes complètement saturés. La mairie réduit chaque année un peu plus nos subventions.” Finalement, l’association PACE qui dirigeait la Galerie du Château d’Eau depuis plus de 40 ans, est remplacée par la municipalité. L’équipe initiale est réduite de moitié. La moitié des salariés et le directeur n’ayant pas accepté le nouveau contrat proposé par la Mairie.
La stratégie de ce lieu historique semble se modifier.
Cette année, les membres de l’équipe n’ont pas baissé les bras, continuant de porter de nouveaux projets curatoriaux, mais c’était sans compter sur la crise sanitaire, qui viendra balayer leurs efforts. L’annonce de l’arrivée d’un conseiller artistique vient donc rassurer sur le sort de la galerie. C’est le commissaire d’exposition Christian Caujolle qui assurera la programmation de la galerie, dès le 1er janvier 2021.

En octobre 2019, nous animions une table ronde questionnant sur le futur des organismes culturels de photographie. Parmi les invités, Jean-Marc Lacabe, Christophe Laloi, du festival Voies Off à Arles et Olivier Spillebout de la Maison Photo à Lille. Chacun était venu dresser un état des lieux inquiétant et catastrophique. La question à l’époque avait été évoquée “Qui sera le prochain à fermer”. La réponse arrive quelques mois plus tard, lorsque la Maison Photo de Lille annonce sa fermeture définitive après 24 ans d’existence. Du côté d’Arles, la situation sanitaire est venue aggraver la santé de l’association Voies off qui n’a pu maintenir son édition 2020. Il est ainsi rassurant de voir que la galerie du Château d’Eau semble trouver une solution pour continuer d’exister.

Cependant la nomination de Christian Caujolle a provoqué un certain nombre de réactions, notamment sur les réseaux sociaux. Non pas que la compétence du profil choisi soit remise en cause, mais que ce poste, non soumis à un appel à candidature, fait l’objet d’un entre soi masculin. C’est avec un article du collectif La Part des Femmes que le bal est ouvert sous le titre “Bande à Part”
https://la-part-des-femmes.com/2020/11/bande-a-part/
C’est avant tout une problématique globale qui est exposée ici, les nominations ne se conjuguent qu’au masculin pluriel. À l’heure où l’ouvrage de Marie Robert et Luce Lebart intitulée “Une histoire mondiale des femmes photographes” est un succès, il faudrait non plus vouloir réparer uniquement le passé, mais également rétablir le présent.

A LIRE :
Le Pôle photographique du Château d’eau de Toulouse en danger !
PODCAST : Tables rondes “La Photographie en Danger !” Quel futur pour les organismes culturels de photographie ?
Quel avenir pour Le Château d’Eau ? Le coup de gueule de Thérèse Pitte

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans News