Temps de lecture : 59 secondes

La sixème édition du Prix Lucas Dolega a été remis vendredi soir au photographe canadien Brennan O’Connor pour son son reportage « Peace and development », un travail photographique en noir et blanc sur les minorités ethniques à Myanmar.

Il y a six ans presque jour pour jour, le photographe Lucas Dolega trouvait la mort alors qu’il couvrait la « Révolution du jasmin ». En hommage, le prix photographique fut créé à son nom. Ce prix vise à soutenir les photographes professionnels qui exercent leur activité dans des conditions difficiles et sur des zones de conflits à risque.

Organisé en partenariat avec la Mairie de Paris, le Prix Lucas Dolega récompense chaque année un photographe d’une dotation de la marque photo Olympus d’une valeur de 10 000 euros. Le reportage du lauréat est également exposé à Paris et publié dans l’album de Reporters sans frontières.

Lire l’interview du lauréat dans OAI13, partenaire du Prix :
http://www.oai13.com/featured/brennan-oconnor-recoit-le-prix-lucas-dolega-2017/

Brennan O’Connor a travaillé pour les medias Canadiens avant de travailler à temps plein sur des sujets peu ou pas couverts. En 2010, il prend la décision de quitter son pays natal pour s’installer en Asie du sud Est, pour poursuivre un projet de long terme sur les minorités ethniques en Birmanie. Ce projet a conduit Brennan a photographier de nombreux rebelles, réfugiés et migrants résidant aux frontières du pays. Acceptant rarement de commandes pour se concentrer pleinement à son projet, il survit en vendant ses reportages personnels à quelques journaux. En 2015, le travail de Brennan a été projeté au Angkor Photo Festival et au Yangon Photo Festival. Son travail aux frontières de la Birmanie culminera dans un livre à paraître.

http://www.lucasdolega.com
http://brennanoconnor.photoshelter.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

X
X