L'Invité.e

Carte blanche à Brigitte Patient : Une histoire triste

Temps de lecture estimé : 2mins

Pour sa deuxième carte blanche, notre invitée de la semaine, Brigitte Patient partage avec nous un souvenir. Celui de sa rencontre avec le photographe polonais Bogdan Konopka. Nous sommes en mai 2019, lorsque Brigitte Patient décide d’inviter Bogdan dans son émission “Regardez Voir”, cette idée lui trottant dans la tête depuis plusieurs années, le rendez-vous est enfin pris. Quelques jours après un passionnant entretien, Bogdan Konopka décède subitement. Brigitte Patient apprend la nouvelle au téléphone alors qu’elle réalise le montage de la rencontre et entend la voix du photographe au même instant…

Né en 1953 à Wroclaw (Pologne), vivait et travaillait à Paris (France) depuis 1989.
Après une formation de photochimiste, Bogdan Konopka s’est appliqué dans un premier temps à photographier le climat apocalyptique de sa ville natale de Pologne, alors réduite à l’état de ruine dans sa quasi totalité. Arrivé en France fin 1988, il y poursuit son travail sur le devenir des villes et l’étend également aux grandes cités européennes – Varsovie, Prague, Genève, Venise, Zürich, Budapest – et chinoises, dont il immortalise plutôt le quotidien qui se dégrade que le spectaculaire.
Sans jugement de valeur, sans condamnation ou dénonciation, il prend en charge le temps qui passe. Choisissant minutieusement et patiemment ses lieux de prises de vue, il photographie la face cachée d’un environnement urbain tout à la fois divers et unique. Car si chaque ville y garde sa singularité, l’oeuvre de Bogdan Konopka ne manque pas d’abolir les frontières, et de révéler l’universalité de la mue permanente de la « peau des villes ». Ainsi dépouillées de toute figure humaine, ses miniatures photographiques témoignent du regard attentif que porte Bogdan Konopka sur le monde et dégagent un ineffable souffle de vie.
Fort d’une solide maîtrise technique, il affirme dans ses images un univers plastique et formel à contre-courant des modes : ses photographies noir et blanc, réalisées à la chambre puis tirées par contact, sont de format relativement petit et présentent un travail des gammes de gris caractéristique de son oeuvre.

http://paviotfoto.com/artistes/bogdan-konopka/
https://www.franceinter.fr/emissions/regardez-voir/regardez-voir-26-mai-2019

A LIRE : 
Mort du photographe Bogdan Konopka (1953 – 2019)
Un Conte Polonais, le dernier ouvrage de Bogdan Konopka publié chez Delpire
Carte blanche à Françoise Paviot : Qu’est-ce qu’un vintage ?

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e