Temps de lecture estimé : 3mins

La série “On Abortion” réalisée par la photographe espagnole Laia Abril vient d’entrer dans les collections du Musée d’Art Moderne Centre Pompidou. Un travail que l’on avait découvert au festival des Rencontres d’Arles en 2016. Le premier volet d’un travail sur l’histoire de la misogynie qui explore l’accès à l’avortement pour les femmes du monde entier. Le second chapitre, sur le viol, avait été révélé à la galerie Les Filles du Calvaire l’an passé. La troisième partie, On Mass Hysteria, sera présenté à Paris et Lausanne en 2023.

Laia Abril (1986) est une artiste pluridisciplinaire travaillant la photographie, le texte, la vidéo et le son. Après avoir obtenu son diplôme en journalisme à l’université, elle déménage à New York pour se consacrer à la photographie. Elle décide alors de faire le récit d’histoires intimes liées à la sexualité, aux troubles de l’alimentation et à l’égalité des sexes. En 2009, elle s’inscrit pour 5 ans dans une résidence proposée par La Fabrica (Madrid), et le centre de recherche Benetton à Trévise, où travaille comme chercheuse, monteuse et photographe pour le magazine Colors.

On abortion © Laia Abril / Galerie Les Filles du Calvaire

Après avoir terminé son projet de cinq ans sur les troubles alimentaire, Abril s’est lancée dans un nouveau projet, A History of Misogyny. Son premier chapitre On Abortion a été présenté pour la première fois aux Rencontres d’Arles en 2016; et a été le premier lauréat du Prix de la Photo Madame Figaro, produit avec le soutien de Fotopress et nominé entre autres pour le prix ICP-Infinity. L’exposition On Abortion a été exposée dans plus de 10 pays, notamment The Photographers Gallery (Londres), le Musée d’art contemporain (Zagreb), le Centro de la Imagen (Mexique), le Museum of Sex (New York). Le livre On Abortion and the repercussions of lack of access (Dewi Lewis, 2018) a été lauréat du prix du meilleur livre Aperture en 2018 et finaliste du prestigieux Deutsche Borse en 2019.

En 2020, Laia Abril remporte le Foam Paul Huf Award pour son projet sur le long terme The History of Misogyny. Après une présentation à la galerie Les filles du calvaire et à la Biennale de l’image possible (Liège), l’exposition du Chapitre II On Rape est présentée, en novembre 2020, au Foam Amsterdam. Le troisième chapitre, On Mass Hysteria, en cours de réalisation, a déjà reçu le soutien de deux institutions, Le Bal (Paris) et le Musée de l’Elysée (Lausanne) qui exposeront le projet en 2023.

A LIRE : 
A History of Misogyny – on rape : Le second chapitre de Laia Abril se dévoile aux Filles du Calvaire
Laia Abril à la Maison des métallos : Une exposition boudée par les hommes ?
APP, la résistance par l’image Un collectif de photographes documente les manifestations pour les droits des femmes en Pologne

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans News