Temps de lecture estimé : 5mins

En Suisse la ville de Vevey veut-elle devenir toute l’année, et particulièrement en fin d’été, une capitale de la photographie, allez savoir ? Il semble cependant qu’elle en prend bien le chemin. Curieux et passionné par l’image pour moi, la photographie c’est pour l’éternité, je me suis rendu mi-septembre, une nouvelle fois dans cette ville tranquille de la Suisse. Durant trois jours avec mon appareil en bandoulière, j’ai bel et bien découvert un univers photographique.

Depuis déjà longtemps existe dans cette belle cité du bord du lac Léman un musée suisse de l’appareil photographique, musée que j’avais déjà eu l’occasion de découvrir pour l’écriture d’un article lors du vernissage de l’exposition photographique d’un certain Vincent Pérez comédien, enfant du pays, mais aussi photographe professionnel dès sa jeunesse.

Vevey avec Vue sur le lac © Jacques Revon

Ce musée suisse de l’appareil photographique, je vous en reparlerai très prochainement, car il accueille depuis le 9 septembre et jusqu’au 2 janvier, le long et beau travail en noir et blanc, d’un grand photographe suisse, Jean-Marc Yersin ancien directeur de ce musée.

Sur le haut de cette ville on peut aussi déjà découvrir un bel univers reconstitué du temps du cinéma américain, témoin de la grande histoire du cinéma muet en noir et blanc avec une véritable visite découverte, celle de l’ancien lieu de villégiature d’un “monument” du cinéma, le grand Charlie Chaplin, il y a séjourné durant 25 ans. Ses enfants allaient à l”école à Vevey.

Vevey, Ville, expo panneaux centenaire L’Illustré avec Charlie Chaplon © L’Illustré

Vevey, Musée Charlie Chaplon, Studio de cinéma reconstitué © Jacques Revon

Pour ce premier volet, (il y en aura trois) de mon passage Vevey, je vais d’abord vous parler d’un événement unique, celui du centenaire de l’hebdomadaire Suisse “l’Illustré”. Le premier numéro de “l’Illustré” est paru le 10 septembre 1921. C’est le seul magazine roman qui traite de l’information en privilégiant vraiment la photographie et ceux qui la pratiquent. D’ailleurs Yves Debraine, photographe indépendant, fut pendant quarante ans l’un des photographes de ”l’Illustré” et le photographe attitré durant 20 ans de Charlie Chaplin et, comme la photographie est ici omniprésente et une empreinte pour l’histoire de cette ville, le fils de ce grand photographe, Luc Debraine est l’actuel directeur du musée suisse de l’appareil photographique.

Vevey, Exposition in situ, gare CFF, Espace Images L’Illustré © Jacques Revon

Pour fêter ses 100 ans d’existence, ce magazine de la presse helvétique a eu l’idée depuis le 10 septembre dernier d’investir les rues de cette ville en exposant; sur de grands panneaux, des photographies des “UNES” parues au fil du temps. Mais pas seulement, 101 portraits sont aussi présentés aux passants près de la gare. Des photographes de “l’Illustré” ont réalisé le portrait d’une personne née chaque année durant ces cent ans passés. Du plus jeune au plus ancien citoyen suisse. Occasion historique pour l’hebdomadaire de remercier tous ses lecteurs depuis 1921.

Vevey, Exposition in situ, gare CFF, Espace Images L’Illustré © Jacques Revon

Vevey, Expo panneaux Centenaire de l’Illustré © Jacques Revon

Un siècle de journalisme et de photojournalisme, ce sont ici 5200 éditions publiées. 100 de ces couvertures sont aussi présentées en intérieur, dans un nouvel espace de 220 mètres carrés situé dans les anciens appartements des cheminots dans la gare CFF de Vevey, lieux totalement transformés et devenus “l’appartement” dédié à la photographie contemporaine. L“Espace Images Vevey”, c’est son nom, sera d’ailleurs inauguré le 13 octobre prochain avec la pendaison de la crémaillère et le vernissage d’une nouvelle exposition qui durera jusqu’au 28 novembre et ainsi de suite. Cet espace accueillera chaque année une quinzaine de projets d’artistes de pays différents.
Ce sera le lien entre deux éditions de la biennale Images Vevey et qui contribuera à faire vivre durant toute l’année le label: “ Vevey ville d’images”.
Alors oui, quelle est belle ici cette initiative, celle de donner la possibilité à un très très large public de pouvoir, gratuitement, du mercredi au dimanche de 14 h à 18h, donner à découvrir et à regarder librement les oeuvres de différents photographes de notre temps! De quoi s’enrichir visuellement avant de prendre son train, en venant bien entendu un peu en avance pour prendre son temps dans cet Espace, mais attention de ne pas se laisser trop envoûter par les images, au risque de le rater son train…

Prochain volet, une exposition sincèrement extraordinaire baptisée “Icons
Je suis resté scotché devant les photographies de cet immense travail.
Deux artistes suisses Jojakim Cortis et Adrian Sonderegger créent manuellement des maquettes de photographies très célèbres….Ensemble dans leur studio zurichois, ils reconstituent la photographie de ces Icons puis les photographient!
Les deux artistes auraient d’ailleurs dû exposer à Paris l’année dernière, mais la pandémie en a décidé autrement.

https://www.images.ch/

Jacques Revon
Jacques Revon est photographe, journaliste d'investigation et grand reporter français. Reportages humanitaires, conflits divers, rallyes aériens, sujets économiques et sociaux, médicaux et scientifiques, échanges culturels, tournés dans de nombreux pays… Il réalise de nombreux reportages pour France 3 dans le domaine du jazz, et en photographie pour Culture Jazz et Media Music, il couvre de nombreux festivals. En 2020, il publie "Au temps du coronavirus", un ouvrage rassemblant des images d'un collectif de photographes qui témoignent de la vie quotidienne sous pandémie (L'Harmattan).

You may also like

News

Ouverture des Masterclass Oeildeep 2022

Les inscriptions à la première session des Masterclass Oeildeep 2022 sont ouvertes ! Il s’agit d’une formation de perfectionnement et d’accompagnement artistique ...

En voir plus dans Evénements